En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Capture d'écran twitter
Terrorisme
Attentats de Paris : la famille d'Hasna Aït Boulahcen veut porter plainte contre X
Publié le 20 janvier 2016
L'avocat de la famille a estimé que la jeune femme n'était pas radicale et qu'elle était comme "les autres victimes du Bataclan".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'avocat de la famille a estimé que la jeune femme n'était pas radicale et qu'elle était comme "les autres victimes du Bataclan".

La famille d'Hasna Aït Boulahcen, décédée dans l'assaut de l'appartement de Saint-Denis le 18 janvier, a décidé de porter plainte contre X auprès du juge anti-terroriste Christophe Tessier. "Hasna Aït Boulahcen est morte à la suite d'un attentat terroriste comme les autres victimes du Bataclan. Elle n'est ni une terroriste, ni une complice. Elle a donc le statut de victime" a affirmé Fabien Ndoumou, l'avocat de sa famille. "Elle n'a jamais joué un rôle actif dans cette affaire, elle n'a jamais eu de contact avec la Syrie".

Selon Me Ndoumou, la jeune femme était sous pression à cause de son cousin Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats. "Elle était sous pression de son cousin. Il lui a dit : 'Si tu ne viens pas je vais tuer les membres de ta famille et les enfants de tes amis". Pour rappel, Hasna était allée chercher Abaaoud dans le buisson où il était caché plusieurs jours, lui avait trouvé un logement et était chargée de lui acheter des costumes afin de passer inaperçu lors de sa dernière attaque prévue (et éviter) à la Défense.

Pour l'avocat de sa famille, Hasna ne voulait pas apporter une telle aide logistique à son cousin. En témoignent selon lui, les échanges des policiers et elle lors de l'assaut. "Il est où ton copain ?", lui avait demandé un homme du Raid. "C'est pas mon copain", avait-elle répondu. Hasna Aït Boulahcen aurait par ailleurs informé un ami de sa rencontre avec Abaaoud et lui aurait demandé d'appeler le 197, un numéro créé spécialement pour les appels à témoin. Selon France TV Info qui révèle l'affaire, la famille serait toujours en attente du corps de la jeune femme.  
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
07.
Barbara Lefebvre : “Le patriotisme est intimement lié à la dimension militaire d’une nation”
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
arcole 34
- 21/01/2016 - 07:47
EN FAIT, C 'EST ELLE LA VRAIE VICTIME DES ATTENTATS
En psychologie sociale , l'on appelle ce phénomène une inversion des valeurs , le bourreau devient la victime . Bien entendu, Melle Hasna n'y était pour rien , elle tait majeurs et vaccinée mais surtout sous le contrôle mental de son perfide cousin . Effectivement le ridicule s'ajoute au grotesque , et les parents de cette terroristes ne doutent vraiment de rien dans leur démarche de justice .
alainb
- 20/01/2016 - 17:22
une de moins
Décidément la racaille ne doute de rien .............