En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Reuters
A bon entendeur...
Gérald Darmanin pense que Nicolas Sarkozy "se trompe" et "semble ne pas comprendre la séparation et l’incompréhension entre lui et le peuple de droite"
Publié le 10 janvier 2016
Le maire de Tourcoing s'explique dans Le Parisien : "La ligne identitaire ne peut pas être l’alpha et l’oméga de la future campagne. Il faut un équilibre entre l’autorité et le social, entre la fermeté et la solidarité."
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le maire de Tourcoing s'explique dans Le Parisien : "La ligne identitaire ne peut pas être l’alpha et l’oméga de la future campagne. Il faut un équilibre entre l’autorité et le social, entre la fermeté et la solidarité."

Sa parole se libère. Le maire de Tourcoing, Gérald Darmanin, qui vient de quitter la direction des Républicains, critique avec virulence Nicolas Sarkozy, dans Le Parisien publié dimanche. "Je le dis clairement : en ce moment, il se trompe. Il semble ne pas comprendre la séparation et l'incompréhension entre lui et le peuple de droite qui exigerait une remise en question de sa part", dénonce M. Darmanin, nouveau vice-président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Dès le début de l'interview, il est clair, pas de divorce, mais des divergences d'opinion : "Je ne suis pas en conflit avec Nicolas Sarkozy. Mais je ne suis pas en accord avec l’orientation qu’il semble prendre. Notre parti est une maison commune où les tendances politiques doivent être équilibrées. Fonder l’essentiel de nos propositions sur l’identitaire, c’est loin du discours social, méritocratique et républicain qu’attendent les Français."

Et pourtant, il n'y a pas si longtemps, deux ans tout juste, le maire de Tourcoing était le porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidence de l'UMP en 2014. Mais, déjà, il avait déjà annoncé son intention de quitter la direction nationale des Républicains et encouragé Nicolas Sarkozy à changer "d'entourage et de méthode". Et de regretter dans les colonnes du quotidien : "Nicolas Sarkozy avait réussi à créer ce magnifique désir du 'rêve français' en 2007. Nous ne retrouvons pas cette magie. J'en suis nostalgique".

Il fustige aussi les récentes nominations au sein de la direction de LR: "Malgré leurs qualités personnelles, la nomination de Guillaume Peltier et Guillaume Larrivé est révélatrice du choix d'une certaine ligne politique, qui n'est pas tout à fait la mienne". "Et comment prétendre qu'on fait de la politique autrement avec la nomination d'un numéro 2 (NDLR, Laurent Wauquiez) qui est président de la deuxième région de France tout en restant député ?", s'emporte-t-il.

"Oui, la France est désormais culturellement à droite", explique M. Darmanin. "Mais cela ne veut pas dire qu'elle est de droite identitaire. La ligne identitaire ne peut pas être l'alpha et l'oméga de la future campagne". "Il faut un équilibre entre l'autorité et le social, entre la fermeté et la solidarité", préconise ce proche de Xavier Bertrand.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
GP13
- 11/01/2016 - 10:16
A coté de la plaque
Qu'est ce qu'être français ?
C'est une question posée à laquelle il va falloir répondre, n'en déplaise à Gérard Darmanin.
En définitive, G. Darmanin qui s'est mis sur la même ligne politique que celle des députés socialistes contestataires, révèle qu'il s'est trompé de parti politique. Il quitte les Républicains...... pas la peine d'en faire un tel foin !!!
Vincennes
- 10/01/2016 - 22:25
@Clint......j' enregistre ce roquet de Ruquier pour éviter
l'audimat afin qu'on nous en débarrasse en nous mettant une émission digne de ce nom car, franchement, les voir s'acharner sur Lydia Guiros pour lui faire dire ce qu'ils avaient envie d'entendre était assez lamentable......elle était au bord des larmes et a bien fait de ne saluer personne en partant. Cette clique pour Socialos avec la claque aux ordres de ce "plein de tiques" m'écœure. Vivement qu'il dégage
Texas
- 10/01/2016 - 19:56
Si , Si.....
Ils vont réussir à nous recoller un Socialiste en 2017 !