En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Opinion
Pour Bruno Le Maire, "la lutte contre le Front national ne fait pas un projet politique"
Publié le 15 décembre 2015
Le député de l'Eure a accordé un entretien au Figaro dans lequel il revient sur les résultats et les conséquences des élections régionales.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le député de l'Eure a accordé un entretien au Figaro dans lequel il revient sur les résultats et les conséquences des élections régionales.

C'est une voix qui compte chez les Républicains. Bruno Le Maire s'est exprimé dans les colonnes du journal Le Figaro après les élections régionales. Le député de l'Eure s'est d'abord félicité que le Front national n'ait remporté aucune région. "Le FN n'a aucune réponse crédible à apporter aux Français" plaide-t-il.

Mais celui qui avait réussi à emporter 30% des suffrages lors de l'élection à la présidence de l'UMP en 2014 se méfie de l'idée de travailler avec la gauche, comme le préconise Jean-Pierre Raffarin. "La lutte contre le Front national ne fait pas un projet politique", estime-t-il. "Travailler ensemble, mais pour quel projet? Sur quelle base? Je refuse que nous soyons la caution du socialisme, qui a 700.000 chômeurs de plus sur la conscience, qui ne prend aucune des décisions nécessaires pour la France et qui ne propose rien de neuf. La recomposition politique n'est pas le sujet."

Il adresse en creux une critique à son propre parti. "Au lendemain des régionales, notre famille politique fait-elle envie? Non."

Il juge ensuite que les responsables politiques n'ont pas su se remettre en cause. "L'avertissement ne date pas d'aujourd'hui! Depuis des années, les Français expriment un rejet croissant de la classe politique et du système en place. Nous avons été avertis en 2002, avec le coup de tonnerre de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle. Nous avons été avertis en 2005, après le refus du traité sur la Constitution européenne. Nous avons été avertis aux municipales, aux départementales et maintenant aux régionales.

"Jusqu'où faudra-t-il que le Front national monte pour que les responsables politiques se remettent en cause?", s'interroge-t-il, estimant que "les Français changent" mais que "les politiques bloquent les changements."

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
raslacoiffe
- 15/12/2015 - 11:33
Monsieur 30%.
Grâce aux médias antisarko il a réussi à se hisser à ce score lors de l'élection à la présidence du parti. Depuis il est largement largué et tente une nouvelle fois de jouer tout contre "le chef" pour exister. Si c'est ça "sa nouvelle facon de faire de la politique" il est bien léger dans ses convictions. Pourquoi n'est-il pas allé à la présidence de la région normandie ? Trop peur de mettre les mains dans le cambouis!!!
Rouletabille
- 15/12/2015 - 11:16
Sauf en temps d'élections
Un projet politique digne de ce nom, nous sommes toujours en attente de sa rédaction.
Et pour l'instant nous devons nous contenter des imprécations. C'est plus rentable et ça ne demande pas de vérifications postérieures.
CSV
- 15/12/2015 - 10:18
Bla bla bla
Les grandes phrases creusés non plus.