Transparence

La France se met à l’open data

Publié le 05 décembre 2011
Un portail unique vient d’être ouvert en ligne et permettra d’accéder à toutes les données publiques.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un portail unique vient d’être ouvert en ligne et permettra d’accéder à toutes les données publiques.

L’open data, c’est le principe selon lequel toutes les données produites et enregistrées par l’Etat ou toute entité de service public, doivent être accessibles à tous les citoyens, rapidement et facilement.

La France a fini par s’y mettre, et lance lundi dans ce but le site data.gouv.fr. L’internaute-citoyen pourra y consulter, selon la mission Etalab qui s’est chargée de l’élaboration du portail, "l'ensemble des informations publiques de l'Etat, de ses établissements publics administratifs et, si elles le souhaitent, des collectivités territoriales et des personnes de droit public ou de droit privé chargées d'une mission de service public". Voilà qui va faire le bonheur des journalistes, des geeks, des blogueurs et des curieux en tout genre, qui pourront reprendre toutes les informations disponibles avec pour simple obligation d’en mentionner la source.  

Le portail revendique 350 000 jeux de données, dont près de 300 000 émanent de l’INSEE. Plusieurs ministères ont également contribué aux premières données mises en ligne, notamment ceux de l’Education, de la Culture, de l’Agriculture, du Budget, ou de l’Intérieur. Sont ainsi déjà disponibles des données concernant par exemple aussi bien l'indice de la production industrielle, l’enseignement de latin et grec dans le second degré, les communes pour lesquelles il y a de appellations d’origine, les résultats des élections, etc.

La France se plie ainsi à une directive européenne, mais a encore du chemin à parcourir, des centaines de milliers d’autres données n’étant pas encore mises en ligne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pierre Col
- 05/12/2011 - 14:12
Il faut utiliser des standards vraiment ouverts : ceux du W3C
Ces standards du W3C sont désormais matures et de nombreux outils existent pour les employer de manière industrielle afin de mailler des données, de les trouver, de les exploiter et de les valoriser.

Pour découvrir l'approche ouverte du "web des données" je vous conseille ce blog : http://www.lespetitescases.net/petite-histoire-du-web-semantique
Pierre Col
- 05/12/2011 - 14:12
Il faut utiliser des standards vraiment ouverts : ceux du W3C
Le W3C a défini des standards pour l'accès aux données brutes, via l'approche du "web sémantique" ou "web des données" qui seul permet une réutilisation généralisée des données, par la mise en réseau massive des silos de données ouvertes où qu'ils se trouvent sur le web. Ces standards s'appellent XML, RDF, OWL et SPARQL.
Pierre Col
- 05/12/2011 - 14:11
Il faut utiliser des standards vraiment ouverts : ceux du W3C
Il faut maintenant aller plus loin, en publiant des données non seulement ouvertes mais pleinement réutilisables : à cet égard, on ne saurait se contenter d'aller piocher de l'information dans une collection, aussi riche soit-elle, de fichiers XLS, CSV ou PDF.