En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Nouveau pacte de stabilité
La zone euro à deux vitesses, c'est pour le 9 décembre
Publié le 27 novembre 2011
Sarkozy et Merkel envisageraient la création d'un nouveau pacte de stabilité entre certains membres de la zone euro, avec une intégration fiscale plus poussée... et enfin une intervention de la BCE ?
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sarkozy et Merkel envisageraient la création d'un nouveau pacte de stabilité entre certains membres de la zone euro, avec une intégration fiscale plus poussée... et enfin une intervention de la BCE ?

Pour sauver la zone euro, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel auraient décidé de prendre le taureau par les cornes. Selon une information du journal allemand Welt am Sonntag, la chancelière allemande et le président français songeraient à la mise en place d'une "super-zone euro" plus intégré, comprenant entre 9 et 17 membres.

Créé sur le modèle des accords de Schengen (qui ne regroupent que 22 des 27 membres de l'UE), par le biais d'accords bilatéraux, ce nouveau pacte de stabilité permettrait d'accélérer l'intégration fiscale européenne tout en évitant la longue et laborieuse procédure de révision des traités européens. Cette procédure ne requiert la participation que de 9 Etats-membres minimum, mais Paris et Berlin feraient de la participation de Rome un impératif.

L'accord, qui pourrait être annoncé le 9 décembre, prévoirait le durcissement de l'application des règles budgétaires (actuellement, le pacte de stabilité interdit les déficits supérieurs à 3%, un chiffre dépassé par la majorité des membres, y compris la France). Plus important encore, une plus grande intégration fiscale ouvrirait peut-être la voie à un interventionnisme plus poussé de la Banque centrale européenne (BCE), comme le souligne Business Insider.

Réclamé par la majorité des pays européens et pour l'instant refusé par l'Allemagne, le rachat par la BCE des dettes souveraines des Etats n'est désormais plus un tabou, comme l'indique un banquier central cité par le Welt : "si les politiques s'accordent, la BCE est prête à foncer et aider". L'article sous-entend que la chancelière Merkel pourrait finalement céder sur ce point, "harcelée par ses partenaires européens" et "mise sous pression par les marchés financiers".

Mais rien n'est gagné, car l'influent banquier central Jens Weidmann, qui siège au conseil de la BCE, demeure fermement opposé à cette solution, qui pourrait entraîner de l'inflation et diminuer la crédibilité de l'institution, censée être indépendante.

Vu sur : Lu sur WSJ
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
06.
Angela Merkel prise de tremblements en pleine cérémonie officielle à Berlin
07.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
FIGAROCB
- 28/11/2011 - 10:51
FAIRE "MARCHER LA PLANCHE A BILLETS"
Voilà ce que demande M. SARKOZY, ce qui est bien entendu refusé par la Chancelière Allemande avec juste raison.
La solution réside dans un choix plus libéral de nos politiques économiques et l'arrêt progressif de l'État providence ; ce qui entraînerait ipso facto, la baisse des dépenses publiques avec une chute progressive du chômage. En fait l'inverse du socialisme qui ruine les pays l'utilisant
lorrain
- 27/11/2011 - 17:49
la grenouille qui voulait être aussi grosse que le boeuf
j' ai apris cela en primaire, je crois que nos joyeux eurocrates, eux l' avaient oublié. enfin, ils seraient donc d'accord pour dégonfler avant d' exploser, peut-être pas mal. la seule chose qui me chagrine c' est qu'il faut toujours être au bord de la catastrophe pour que des décisions soient prises.
il serait bon qu' on ait enfin en europe des responsables capables d' avoir une vraie vision
Demystificateur
- 27/11/2011 - 14:49
Ce serait une excellente mesure...
Indispensable pour sauver l'Europe à 9 !
Un bon chiffre...