En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters Pictures
Doucement mais sûrement
Edward Snowden affirme avoir gagné une bataille contre la surveillance de masse
Publié le 09 juin 2015
Dans un article intitulé "Le Monde dit non à la surveillance", publié dans le New York Times, l'informaticien salue la décision du congrès américain d'abandonner les lois "post 11 septembre".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un article intitulé "Le Monde dit non à la surveillance", publié dans le New York Times, l'informaticien salue la décision du congrès américain d'abandonner les lois "post 11 septembre".

Loin de son pays depuis maintenant deux ans, l'ancien agent de la NSA publie cette semaine une tribune dans le New York Times, où il évoque sa première "victoire" contre la surveillance de masse du gouvernement américain. Dans un article intitulé "Le Monde dit non à la surveillance", l'informaticien salue la décision du congrès américain d'abandonner les lois "post 11 septembre" au profit d'une nouvelle approche de la liberté et de la sécurité au XIXe siècle. 

"A certains moments, j'ai déjà eu peur d'avoir mis en jeu une existence privilégiée pour obtenir un résultat nul… J'ai pensé que l'opinion resterait indifférente ou cynique face à ces révélations. Je n'ai jamais été si reconnaissant d'avoir tort à ce point" écrit Edward Snowden, qui reconnait toutefois que le droit à la vie privée "est encore menacé aux Etats-Unis".

"Le Freedom Act voté par le congrès et signé jeudi par le président Obama marque la première étape d'un processus de contrôle des moyens de surveillance, deux ans après le débat engendré par l'affaire Snowden" commente quant à elle la journaliste du Washington Post Ellen Nakashima.

Cette nouvelle "victorieuse" arrive à point nommé pour Edward Snowden, dont de nombreux observateurs commençaient à se demander si les efforts avaient produit un quelconque effet sur l'opinion. Aux Etats-Unis, beaucoup considéraient encore récemment l'ex-agent de la NSA comme un "traître", et approuvaient généralement les systèmes de surveillance qu'il s'efforçait de dénoncer.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
07.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
04.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
05.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires