En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Hypothèses
Crash de l'A320 : le co-pilote est resté seul aux commandes
Publié le 26 mars 2015
Selon les premières analyses des conversations provenant de la boite noire retrouvée sur les lieux du crash, l'un des pilotes s'est retrouvé enfermé à l'extérieur du cockpit.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les premières analyses des conversations provenant de la boite noire retrouvée sur les lieux du crash, l'un des pilotes s'est retrouvé enfermé à l'extérieur du cockpit.

Que s'est-il passé à bord de l'A320 qui s'est écrasé dans les Alpes mardi avec à son bord 150 personnes ? Alors que les familles des victimes vont être amenées jeudi sur les lieux escarpés du crash, la boite noire de l'appareil, qui assurait la liaison entre Barcelone et Düsseldorf, aurait livré ses premiers secrets.Selon une source proche de l'enquête, présenté comme un militaire français de haut rang par le New York Times, l'un des deux pilotes, soit le commandant de bord, soit le co-pilote a quitté le cockpit.

Jeudi matin, selon le Monde, ce serait le commandant de bord qui serait resté à l'intérieur du cockpit. Le co-pilote, après être sorti pour une raison inconnue, se serait retrouvé enfermé à l'extérieur du poste de commandes. Une information contredite par le procureur de la République de Marseille à la mi-journée. Lors d'une conférence de presse, Brice Robin précise que le co-pilote est bien resté seul à l'intérieur du cockpit, pendant que le commandant de bord était sorti.

Le vol débute par une conversation, en allemand, très cordiale puis l'un des deux membres de l'équipage quitte le cockpit. On entend un siège puis la porte se refermer. Quelques minutes plus tard, on entend quelqu'un frapper à la porte puis la voix du pilote sorti se fait à nouveau entendre, il appelle son collègue. Sans réponse. Il commence à frapper sur la porte, donnant, selon le quotidien américain, de grands coups pour pouvoir rentrer dans le cockpit pour la défoncer. Mais rien ne permet de dire quel pilote était enfermé dans le cockpit. Une information que se refuse pour le moment à confirmer le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) en charge de l'exploitation de la boîte noire.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, l'accès au cockpit peut être bloqué depuis l'intérieur pour éviter toute incursion. Ensuite, les alarmes indiquant la proximité du sol retentissent bien avant la collision avec le sol. Hier, le directeur du BEA avait précisé que l'avion n'avait pas explosé en vol mais avait volé jusqu'au bout avant de se désintégrer en mille morceaux contre la montagne.

"Nous ne savons pas encore la raison pour laquelle un des pilotes est sorti", précise au New York Times la source anonyme. Ajoutant qu'"il est certain qu'à la toute fin du vol, l'autre pilote est seul et n'ouvre pas la porte." Pour le quotidien, deux hypothèses se préciseraient : une perte de conscience du pilote ou un suicide.

Depuis le crash, peu d'informations ont été communiquées sur le profil des deux pilotes. La Lufthansa, dont Germanwings est une filiale, a précisé que le pilote avait plus de 10 ans d'expérience et 6000 heures de vol au compteur. Son copilote était lui beaucoup moins expérimenté. Il avait intégré l'entreprise en 2013 et n'avait volé que 630 heures, comme l'a précisé la compagnie aérienne jeudi matin après les fuites parues dans la presse sur le déroulé des dernières minutes du vol Barcelone-Düsseldorf. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
07.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 26/03/2015 - 15:33
cloette - 26/03/2015 - 13:21 Heureusement que tu suis car les
commentateurs sont en mode Front Bas! Maintenant dans l'écoute du copilote et bien il n'a pas dit Allah est Grand (Allah akbar pour les connaisseurs) avant le crache! il était peut-être sourd et muet! va savoir!
Il faut qu'il retrouve dans le puzzle d'avion la deuxième boîte noire pour confirmer encore pas mal d'autres hypothèses. C'est pas parce qu’une hypothèse saute au yeux ou à l'esprit que cela est une vérité sûr.
cloette
- 26/03/2015 - 13:21
Le nom du copilote. Été donné
Le nom du copilote. Été donné , ce n'est pas un nom musulman
stelhou
- 26/03/2015 - 13:15
Problème sur les noms ?
L'origine des noms n'est donc pas avouable ? Et bien sûr, comme le veut la formule habituelle, "pas d'amalgame"... On connaît la chanson.