En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Capture
Cinglant

Procès du Carlton de Lille : DSK moqué par l'avocat de Nafissatou Diallo

Publié le 11 février 2015
Sur BFMTV ce mercredi matin, Douglas Wigdor affirme : "vu son physique, c'est risible de croire que DSK ne savait pas" qu'il s'agissait de prostituées.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur BFMTV ce mercredi matin, Douglas Wigdor affirme : "vu son physique, c'est risible de croire que DSK ne savait pas" qu'il s'agissait de prostituées.

L'affaire du Carlton de Lille ne concerne en rien Nafissatou Diallo, pourtant ses avocats le suivent de très près. D'heure en heure, Douglas Wigdor suit l'évolution du procès et les moindres agissements de Dominique Strauss-Kahn. Pour lui, il existe même un lien entre l'affaire du Sofitel et celle jugée actuellement, comme il l'affirme ce mercredi à BFMTV.

En effet, dans une interview, il indique que "le parallèle que je fais, c'est l'attitude de DSK envers les femmes". "C'est important de se souvenir de ce qu'il s'est passé il y a quatre ans à New York. C'était un simulacre de justice. Quand Nafissatou Diallo a été violée par l'homme qui allait être le prochain président français, sa vie a basculé" explique l'avocat. Puis il critique la défense adoptée dans l'affaire du Carlton par l'ancien patron du FMI. 

"Sa défense, c'est de dire que des jeunes femmes nues se sont jetées sur lui dans une chambre. Avec l'âge qu'il a et vu son physique, c'est risible de croire que DSK ne savait pas qu'il s'agissait de prostituées. Cela montre ce qu'il est capable de faire et de dire face un tribunal" se moque l'avocat. Selon lui, donc, DSK ne pouvait pas ne pas savoir qu'il s'agissait de prostituées.

Enfin donnant des nouvelles rassurantes de Nafissatou Diallo et confirmant qu'elle a bien ouvert un restaurant à New York, Douglas Wigdor soutient qu'il "n'essaie pas d'influencer le procès qui se passe en ce moment à Lille". Pour lui cela l'aide simplement à comprendre un peu plus ce qui s'est passée avec sa cliente en 2011.

 

 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

06.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

07.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 11/02/2015 - 23:01
Avocat
Cet avocat n'ayant pas été capable de démontrer la crédibilité de sa cliente auprès du procureur de New-York , devrait éviter de faire des remarques sur celle de DSK. Après tout celui-ci a payé très cher au civil et l'avocat a bien du en avoir la moitié. Quelle ingratitude.
Vincennes
- 11/02/2015 - 15:30
Bien dit Douglas WIGDOR
qui sait appuyer où ça fait mal
assougoudrel
- 11/02/2015 - 11:34
Langue de pivert
comme vous l'écrivez, j'ai toujours dit que cette femme bien charpentée, en balançant une baffe à ce nabot - vieillard - prématuré, même si elle l'avait loupé, rien que le déplacement d'air, l'aurait enrhumé. Cet imbécile prétentieux, qui croyait être à Sarcelle, s'est fait piégé. En France, cette femme n'avait aucune chance, car la Justice, les journalistes et les politiciens de tous bords, veillent aux grains (les loups ne se mangent pas entre eux). Je suis content que cela s'est passé aux USA, où les juges ne sont pas aux ordres, ce que notre gros nain n'avait pas compris avec l'affaire de la BNP-USA.