En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Analyse
Législative partielle dans le Doubs : les 4 enseignements du scrutin
Publié le 02 février 2015
Sophie Montel du FN et Frédéric Barbier, candidat du PS accèdent au second tour. Un scrutin qui a vu l'élimination du candidat de l'UMP. Cette législative partielle devrait laisser des traces.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Montel du FN et Frédéric Barbier, candidat du PS accèdent au second tour. Un scrutin qui a vu l'élimination du candidat de l'UMP. Cette législative partielle devrait laisser des traces.

FN/PS : voilà le duel du second tour de la législative partielle dans le Doubs qui s'est déroulée dimanche. L'UMP a été éliminée ce qui place Nicolas Sarkozy en position délicate. Ce scutin devrait en tout cas laisser des traces. Des enseignements sont en effet à tirer comme l'a dit Frédéric Dabi, directeur général de l'Ifop ce lundi au Figaro. 

  • Le PS profite d'un "effet 11 janvier"

D'abord, Frédéric Barbier, le candidat PS, a bénéficié dimanche d'une moindre démobilisation des électeurs socialistes de retour aux urnes après la bonne gestion de la crise par l'exécutif. Les attentats du 11 janvier aurait permis le "renouveau d'une fierté socialiste", selon Frédéric Dabi. La visite de Manuel Valls aurait aussi certainement joué un rôle dans le résultat du candidat socialiste. L'"effet 11 janvier" est cependant "limité, incomplet et partiel" car gauche perd 12 points par rapport à 2012, où Pierre Moscovici avait fait 40,8%.

  • Le contexte reste favorable au FN

Si le climat "d'union nationale" qui prévaut depuis quelques semaines, favorisent la remontée de l'exécutif, c'est le FN qui profite le plus du contexte national. Le parti de Marine Le Pen, pourtant en marge du grand mouvement républicain du 11 janvier, est le grand gagnant de cette législative partielle. Le candidat du FN arrive en tête avec plus de 9 points d'écart avec le candidat PS, alors qu'en 2012 il était à 16 points de Moscovici. "Dans ces circonstances où le clivage droite-gauche s'affaiblit, c'est le FN qui tire son épingle du jeu en prêchant un discours antisystème" explique Frédéric Darbi.

  • La présence au second tour de la présidentielle se confirme

Une récente enquête Ifop pour Marianne donne le FN en tête dans tous les cas de figure au premier tour de l'élection présidentielle de 2017. Le directeur général de l'Ifop envisage comme scénario "une élection où le premier tour sera une primaire entre le PS et l'UMP pour déterminer le candidat qui ira affronter Marine Le Pen au second tour". Cette législative partielle a donc confirmé ce scénario de plus en plus crédible.

  • La fin de la trêve à l'UMP

C'est la fin du climat d'union nationale qui perdurait depuis les attentats au sein de l'UMP. Alors que la numéro deux de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) ou Dominique Bussereau, député des Charentes- Maritimes, ont appelé à voter pour le candidat socialiste au nom d'un front républicain contre le FN, d'autres, comme Luc Chatel, Henri Guaino, Thierry Mariani ou Guillaume Peltier appellent les électeurs à ne voter ni pour le FN ni pour le "front républicain". 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
03.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
06.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
07.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
03.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
04.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 03/02/2015 - 00:07
Ridicules consignes de vote!
Si les UMP font élire un Socialo, ce sera une préfiguration de ce qui arrivera en 2017. Le Vallsito bégayant, aux six millions de chômeurs et aux 2050 milliards de dette gérera la France pour cinq autres années de décomposition...c'est ce que veulent une partie des UMP, ces collabos de Koscisco-morizet et Bussereau...souhaitons qu'ils ne soient pas tous comme eux?...