En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
Saga
Affaire Bettencourt : l'ex-infirmier de l'héritière de L'Oréal a tenté de se suicider
Publié le 26 janvier 2015
Le tribunal correctionnel de Bordeaux doit se pencher sur le volet "abus de faiblesse" de ce feuilleton judiciaire. Ouvert lundi, le procès a été reporté au lendemain.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le tribunal correctionnel de Bordeaux doit se pencher sur le volet "abus de faiblesse" de ce feuilleton judiciaire. Ouvert lundi, le procès a été reporté au lendemain.

Qui a pu profiter de la générosité de la femme la plus riche de France et de l'une des plus grosses richesses mondiale? C'est à cette question que le tribunal correctionnel de Bordeaux va s'atteler à répondre à partir de lundi. Pas moins de dix prévenus vont défiler devant les juges, tous sont accusés d'abus de faiblesse sur l'héritière de L'Oréal, Liliane Bettencourt. L'ex-président de la République, Nicolas Sarkozy, soupçonné un temps, et mis en examen en 2013 avait bénéficié d'un non-lieu. 

Alors que ce procès s'ouvre ce lundi, huit ans après le début de ce feuilleton judiciaire aux multiples ramifications, le procureur adjoint de Bordeaux, a annoncé lundi en milieu de matinée, que l'ex-infirmier de Liliane Bettencourt, avait tenté de se suicider dimanche soir. Alain Thurin est également mis en cause pour avoir profité des largesses de sa patronne. "Nous ne savons pas s'il est mort ou vivant", a précisé le président du tribunal à l'ouverture de l'audience.

Par ailleurs, l'audience a été suspendue pour ne reprendre que mardi matin, le temps d'étudier une question prioritaire de constitutionnalité, déposée par la défense, à propos de la notion de "blanchiment."

Dans ce volet, reste neuf prévenus dont l'ancien ministre et député UMP Eric Woerth, renvoyé lui devant la justice pour recel d'une somme que lui aurait remise Patrice de Maistre, un proche de Liliane Bettencourt. Le tribunal correctionnel va s'atteler à comprendre ce qu'il s'est déroulé dans l'hôtel particulier de Neuilly de la milliardaire âgée de 92 ans. C'est la fille de la vieille dame, Françoise Bettencourt-Meyers, qui avait lancé la première salve d'accusation avant les révélations en 2010 de Mediapart.

En première ligne, l'ami et photographe de Liliane Bettencourt, François Marie Banier. Ce dernier est soupçonné d'avoir profité des largesses de l'héritière en dons pécuniaires mais aussi en objets d'art. L'ancien gestionnaire de fortune de la milliardaire, Patrice de Maistre, pourrait également avoir profité de la vulnérabilité de cette dernière. Son successeur, Pascal Wilhem, et un de ses clients, Stéphane Courbit, sont poursuivis pour "abus de faiblesse" pour avoir poussé Liliane Bettencourt à investir 143 millions d'euros dans leur entreprise.

Au cœur de ce procès inédit, l'état de santé de la vieille dame, et notamment son état psychologique, va être âprement débattu. Les enregistrements et le témoignage de l'ancienne comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout, considérée comme un témoin-clé, vont être mis à mal alors que cette dernière a été mise en examen fin novembre pour "faux témoignage" dans le cadre d'une procédure distincte.
 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
02.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
03.
Au tableau : Christophe Castaner mal à l’aise après une question d’un élève
04.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
05.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
06.
Eglises profanées en France : mais pourquoi le pape se tait-il ?
07.
La classification des comportements qui vous permettra de mieux comprendre votre entourage
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Pour Marlène Schiappa, il y a "une convergence idéologique" entre "la Manif pour tous et les terroristes islamistes"
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires