En direct
Best of
Best Of
En direct
Sans traîner
Charlie Hebdo : 54 procédures ouvertes pour "apologie du terrorisme" depuis l'attentat
Publié le 14 janvier 2015
Un délinquant multirécidiviste de 34 ans a écopé de la peine la plus lourde. L'homme a été condamné à 4 ans de prison ferme pour s'être réjoui des attentats à Charlie Hebdo auprès des forces de l'ordre, après un accident de la route le dimanche 11 janvier.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un délinquant multirécidiviste de 34 ans a écopé de la peine la plus lourde. L'homme a été condamné à 4 ans de prison ferme pour s'être réjoui des attentats à Charlie Hebdo auprès des forces de l'ordre, après un accident de la route le dimanche 11 janvier.

Depuis l'attentat perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo, 54 procédures ont déjà été ouvertes pour "apologie du terrorisme". D'après ces chiffres indiqués par le ministère de la Justice, cinq personnes ont d'ores et déjà été condamnées, et devront effectuer des peines particulièrement lourdes. Vingt personnes sont concernées à ce jour par l'ouverture d'une enquête, huit autres ont été convoquées devant un officier de police judiciaire. Huit individus doivent également passer en comparution immédiate, et trois personnes sont encore en garde à vue ce mercredi. 

Un délinquant multirécidiviste de 34 ans a écopé de la peine la plus lourde. L'homme a été condamné à 4 ans de prison ferme pour s'être réjoui des attentats à Charlie Hebdo auprès des forces de l'ordre, après un accident de la route le dimanche 11 janvier. L'homme avait notamment refusé de se soumettre à un test d'alcoolémie.

Un homme qui avait hurlé dans la rue "je suis fier d’être musulman, je n’aime pas Charlie, ils ont eu raison de faire ça" compte parmi les deux individus qui n'ont reçu qu'un simple rappel à la loi, car ils ne visaient personne en particulier. Lundi 12 janvier, deux lourdes peines ont aussi été prononcées à Toulon et Orléans : un an de prison ferme, dont huit à neuf mois avec sursis. 

Mercredi matin, le polémiste Dieudonné a quant a lui été placé en garde à vue pour avoir posté sur Facebook un message dans lequel il disait se sentir comme "Charlie Coulibaly" quelques heures après la marche républicaine de dimanche. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
05.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
07.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait sale à cause du réchauffement climatique
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 14/01/2015 - 16:50
C'est pas grave pour ces récidivistes.
Taubira, après ces attentats à envoyé une lettre aux juges pour leur dire de ne plus tenir compte du récidivisme dans les jugements de ces salopards assassins. Le primo délinquant et le récidiviste auront la même peine. Encore une fois merci Mme Taubira vous contribuez bien à la destruction et l'islamisation de notre pays.