En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

04.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

05.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

06.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

07.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

01.

Qui se cache derrière les agents de joueurs de foot ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 11 min 39 sec
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 1 heure 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 3 heures 28 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 6 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 6 heures 49 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 7 heures 23 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 8 heures 4 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 8 heures 55 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 1 heure 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 3 heures 14 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 3 heures 47 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 5 heures 12 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 5 heures 49 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 6 heures 46 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 7 heures 41 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 8 heures 16 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 9 heures 1 min
Horreur

Etat islamique : esclaves sexuelles des combattants, de jeunes yézédies poussées au suicide

Publié le 23 décembre 2014
Dans un communiqué publié ce mardi 23 décembre, Amnesty International rapporte des témoignages de jeunes yézédies ayant réussi à échapper à leurs bourreaux.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un communiqué publié ce mardi 23 décembre, Amnesty International rapporte des témoignages de jeunes yézédies ayant réussi à échapper à leurs bourreaux.

"Evadées de l'enfer – torture et esclavage sexuel en captivité dans l'Etat islamique d'Irak". C'est le titre évoquateur d'un communiqué publié Amnesty International ce mardi 23 décembre. L'organisation y décrit les violences subies par des centaines de jeunes yézidies, minorité kurdophone persécutée par les combattants de l'EI. Mariée de force et contraintes de se convertir à l'islam, ces jeunes filles (souvent15 ans voire moins) finissent parfois par se suicider pour échapper à leurs bourreaux. Donatella Rovera, principale conseillère d’Amnesty International pour les situations de crise, résume ce qu'elle a vu et entendu au cours de l'automne 2014 dans le nord de l'Irak en ces termes : "Des centaines de femmes et de jeunes filles yézidies voient leur vie brisée par les horreurs de la violence sexuelle et de l'esclavage sexuel aux mains de l'EI". Et d'ajouter : "Les combattants de l'EI utilisent le viol comme une arme lors d'attaques qui constituent des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité." 

Le document d'Amnesty International relate divers témoignages de jeunes victimes de l'EI, comme Randa, 16 ans, enlevée dans son village du sud du Mont Sinjar pour être vendue à un homme deux fois plus âgé qu'elle qui l'a ensuite violée. "J'ai été emmené à Mossoul et maintenue là tout le temps (...) Nous étions environ 150 filles et cinq femmes. Un homme appelé Salwan m'a pris et m'a amené dans une maison abandonnée avec ma cousine de 13 ans. Nous avons résisté mais il nous a battues. Il m'a prise de force comme femme. Je lui ai dit que je ne voulais pas mais il m'a encore battue. Mon nez a saigné, je ne pouvais rien faire pour l'arrêter", raconte-elle. La jeune fille a finalement réussi à s'enfuir est aujourd'hui enceinte. Sa mère est toujours retenue avec une autre de ses filles de 10 ans.

Il arrive que ces crimes atroces poussent les victimes au suicide : "Les horreurs subies aux mains de l'EI laissent ces femmes et jeunes filles si traumatisées que certaines ont mis fin à leurs jours", écrit Amnesty qui rapporte notamment le cas de Jilan, 19 ans, qui s'est suicidée alors qu'elle était prisonnière à Mossoul car elle craignait d'être violée. Une jeune fille ayant parvenue à s'échapper raconte : "Un jour, on nous a donné des vêtements qui ressemblaient à des costumes de danse et on nous a dit de prendre un bain et de les mettre. Jilan s'est suicidée dans la salle de bains. Elle s'est tailladé les poignets et s'est pendue. Elle était très belle ; je pense qu'elle savait qu'elle allait être emmenée par un homme et que c'est pour cela qu'elle s'est tuée."

Une autre captive raconte à l'ONG que sa sœur et elle avaient décidé de se tuer pendant la nuit pour échapper à un mariage forcé. "On a noué une écharpe autour de notre cou et chacune a tiré l'écharpe de l'autre aussi fort qu'elle pouvait, jusqu'à ce que je m'évanouisse", confie Wafa, 27 ans. Heureusement deux autres femmes, réveillées par le bruit, les ont empéché de commettre l'irréparable.

"Le bilan physique et psychologique de l'épouvantable violence sexuelle que ces femmes ont subie est catastrophique. Beaucoup ont été torturées et traitées comme des objets. Même celles qui ont réussi à s'échapper demeurent profondément marquées", écrit Donatella Rovera qui demande au gouvernement régional du Kurdistan, aux Nations unies et autres organisations humanitaires d"intensifier leurs efforts". "Ils doivent prendre les mesures nécessaires pour toucher rapidement toutes les personnes qui ont besoin d'eux", conclut-elle.

Vu sur : Lu sur l'Obs
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jean-marc.fournier@oobien.com
- 24/12/2014 - 09:26
Et Ban Ki Moun le fantôche de l'ONU
Il est où, lui ? Que fait-il, que pense-t'il de tout cela ? A quoi servent tous les subsides que les Etats reversent à ce gouffre Onusien ? Ces pauvres gens ne sont que des variables d'ajustement, des broutilles pour marchandages, quantités négligeables, bien sur. On nous culpabilise pour des pratiques esclavagistes d'il y a cinq cents ans, mais maintenant que fait-on ?
Anouman
- 23/12/2014 - 23:22
Esclaves sexuelles
L'Ei, Boko Haram, d'autres aussi sans doute... Les femmes font des victimes idéales et utiles pour les barbares.
Ca durera tant que les pays "civilisés" (croient-ils) refuseront d'appliquer les moyens de lutte adéquats contre ce fléau. Autant dire que pour les femmes de ces régions la fuite est le seul salut.

bjorn borg
- 23/12/2014 - 18:51
Oui
C'est vrai que l'on s'en fout de tout!