En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Emporté par la foule...

Loi Taubira : Nicolas Sarkozy "a cédé à une foule" accuse Manuel Valls

Publié le 17 novembre 2014
Le Premier ministre a reproché à l'ancien chef d'Etat sa volonté d'abroger la loi du mariage pour tous.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre a reproché à l'ancien chef d'Etat sa volonté d'abroger la loi du mariage pour tous.

Alors que se soutiens se comptent sur les doigts de la main, même dans son camp, Nicolas Sarkozy a reçu une nouvelle salve de reproches. Sans surprises cette fois, puisqu'elle vient du Premier ministre Manuel Valls.

Le 15 novembre dernier, devant une foule qui lui scandait "abrogation", Nicolas Sarkozy avait décidé d'accéder à cette demande lors d'un meeting organisé par Sens commun, mouvement rattaché à l'UMP et proche de la Manif pour tous.

"Quand on est un homme d'État, quand on veut incarner la France, qui plus est quand on a été président de la République, on ne cède pas à une foule. On ne cède pas à une minorité. On tient bon, on est cohérent avec ce qu'on a dit par le passé" a lâché Manuel Valls lundi 17 novembre, face à la presse.

"Le débat en France doit retrouver de la sérénité, de la responsabilité. Il ne sert à rien d'ouvrir des débats qui aujourd'hui sont derrière nous," a-t-il poursuivi.  "La loi Taubira a été votée par le Parlement, elle est approuvée par une immense majorité de l'opinion, beaucoup de responsables de l'opposition considèrent qu'on ne reviendra pas en arrière."

Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christian Estrosi ou encore Nadine Morano se sont d'ores et déjà positionnés contre l'abrogation.

Vu sur : Lu sur le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

06.

Pourquoi le ralentissement économique occidental n'a que peu de liens avec la guerre commerciale sino-américaine

07.

Comme Richard Ferrand, nous appelons à un « sursaut collectif contre la violence ». Oui, mais contre toutes les violences !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 18/11/2014 - 09:07
Le calice
On aura bu le calice jusqu'à la lie avec toute cette fine équipe !
vangog
- 18/11/2014 - 01:43
Et c'est un socialo, roi des minorités, qui donne des
leçons sur la résistance aux groupes de pression, on croit rêver!...les socialos ont été, de tout temps, le bras armé des groupes de pression minoritaires, qui ont obtenu, en échange de leur soutien électoral, des postes et des avantages iniques et totalement inégalitaires, immigrés et islamistes, gras intermittents du spectacle, associations parasitées par le communautarisme, syndicats mafieux et destructeurs de l'économie, et, derniers en date, écolo-régressifs et activistes homosexuels. Les socialos leur ont permis de noyauter les médias, de s'accaparer les syndicats et les associations, de manipuler les consciences des plus fragiles, et, aujourd'hui, ce socialo attardé vient donner des leçons sur les minorités, ses alliées de toujours...pitoyable et ridicule!
Le gorille
- 18/11/2014 - 00:57
Belle photo
Elle en dit long sur la personne !