En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 10 min 17 sec
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 2 heures 25 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 3 heures 12 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 5 heures 3 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 5 heures 41 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 7 heures 7 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 17 heures 21 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 18 heures 20 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 32 min 42 sec
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 3 heures 39 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 6 heures 26 min
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 7 heures 5 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 7 heures 23 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 17 heures 33 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 21 heures 36 min
Polémiques

Mort de Rémi Fraisse sur le site de Sivens : vers la suspension des travaux, Manuel Valls défend Bernard Cazeneuve

Publié le 29 octobre 2014
Suite aux polémiques autour du décès du jeune manifestant sur le site de Sivens, le conseil général du Tarn doit voter vendredi 31 octobre sur la question de la suspension du barrage.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite aux polémiques autour du décès du jeune manifestant sur le site de Sivens, le conseil général du Tarn doit voter vendredi 31 octobre sur la question de la suspension du barrage.

Quatre jours plus tard, la mort de Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens (dans le Tarn) n'en finit pas d'alimenter les polémiques. Alors que des traces de TNT ont été découvertes sur les vêtements du jeune manifestant, Bernard Cazeneuve refuse toujours de qualifier l'affaire de "bavure". Il a toutefois demandé une enquête administrative interne, en plus de la procédure judiciaire. Il a également ordonné que les forces de l'ordre n'utilisent plus de grenades F1. Malgré cela les critiques continuent de pleuvoir sur le ministre de l'Intérieur. Manuel Valls l'a donc défendu mardi 28 octobre à l'Assemblée et a renouvelé sa position ce mercredi 29 octobre sur RTL. "Maintenir l'ordre, c'est difficile pour les policiers ou pour les gendarmes mais nous devons la vérité à la famille de Rémi Fraisse", a déclaré le Premier ministre. "Nous n'avons absolument rien à cacher, rien à craindre et je crois que l'Etat de droit sortira renforcé, à partir du moment où toute la lumière sera faite", a-t-il renchérit, déplorant un "drame". Manuel Valls a également dit attendre la vérité sur ses circonstances et ses causes des enquêtes en cours et de la justice et a lancé un appel à la responsabilité et à la sérénité.

Outre les causes du décès de Rémi Fraisse, la polémique porte sur la question de la suspension du barrage. Le conseil général du Tarn doit voter vendredi 31 octobre sur ce sujet. Le président du département, Thierry Carcenac, préconisera alors de "rouvrir le débat et d'ici là de suspendre les travaux". Dans une interview au Monde, il a déclaré par ailleurs que, "après ce qui s'est passé ce week-end, nous allons laisser un temps de latence". Malgré tout, Thierry Carcenac défend toujours ce projet porté par le Conseil général. "Ce projet est très important pour sécuriser les terres agricoles alentour. Il ne s'agit pas de soutenir de l'agriculture intensive contrairement à ce qui est affirmé, car sur notre territoire, il s'agit pour l'essentiel de petites exploitations", a-t-il déclaré, assurant accepter une enquête sur le projet.

Dans le même temps, François Rebsamen s'est dit,"à titre personnel" pour la suspension du projet. "Je pense que, pour ramener le calme dans l'immédiat, le mieux c'est de suspendre le projet, mais c'est un avis personnel bien sûr", a déclaré ce mercredi 29 octobre le ministre du Travail sur BFM-TV, tout en rappelant que la décision incombe au conseil général.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
arcole 34
- 29/10/2014 - 14:49
EELV EST LA CROIX A PORTER POUR LES SOCIALISTES
Je pense qu'à la vue de la situation les verts de par leurs opposition au gouvernement actuel vont passer pour les seuls opposants au pouvoir socialistes , qui de mieux en effet s'est servi royalement pour ne pas dire ce sont gaver d'honneurs , de fonctions ministérielles , de mandats électifs en se servant du pas , que les verts . Le plus dur pour le tout mou de l'Elysée est qu'actuellement ce sont eux qui crachent dans la soupe . Ils sont devenus les ennemis acharnés de Mr Valls et n'attendent qu'une occasion pour le détruire . Si l'on y regarde de plus prés , quel univers impitoyable que la socialie, le plus amusant est de voir les élus tels que Mamére ou Placé qui donnent des leçons et s'érigent en véritables procureurs dignes de l'ancienne URSS. C'est un long chemin de pénitence voire un enfer pavé de mauvaises intentions que doivent emprunter les socialistes et de plus leurs alliés sont devenus une croix très lourde à porter . Maintenant il faut se poser la question suivante arriveront-ils au bout du chemin??. Personnellement je ne le souhaite pas bien évidemment .