En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 25 min 55 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 1 heure 9 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 1 heure 31 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 2 heures 42 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 5 heures 19 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 6 heures 5 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 6 heures 34 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 21 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 54 min 5 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 1 heure 19 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 4 heures 27 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 5 heures 20 sec
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 5 heures 32 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 6 heures 18 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 21 heures 11 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 22 heures 19 min
Polémiques

Mort de Rémi Fraisse sur le site de Sivens : vers la suspension des travaux, Manuel Valls défend Bernard Cazeneuve

Publié le 29 octobre 2014
Suite aux polémiques autour du décès du jeune manifestant sur le site de Sivens, le conseil général du Tarn doit voter vendredi 31 octobre sur la question de la suspension du barrage.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite aux polémiques autour du décès du jeune manifestant sur le site de Sivens, le conseil général du Tarn doit voter vendredi 31 octobre sur la question de la suspension du barrage.

Quatre jours plus tard, la mort de Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens (dans le Tarn) n'en finit pas d'alimenter les polémiques. Alors que des traces de TNT ont été découvertes sur les vêtements du jeune manifestant, Bernard Cazeneuve refuse toujours de qualifier l'affaire de "bavure". Il a toutefois demandé une enquête administrative interne, en plus de la procédure judiciaire. Il a également ordonné que les forces de l'ordre n'utilisent plus de grenades F1. Malgré cela les critiques continuent de pleuvoir sur le ministre de l'Intérieur. Manuel Valls l'a donc défendu mardi 28 octobre à l'Assemblée et a renouvelé sa position ce mercredi 29 octobre sur RTL. "Maintenir l'ordre, c'est difficile pour les policiers ou pour les gendarmes mais nous devons la vérité à la famille de Rémi Fraisse", a déclaré le Premier ministre. "Nous n'avons absolument rien à cacher, rien à craindre et je crois que l'Etat de droit sortira renforcé, à partir du moment où toute la lumière sera faite", a-t-il renchérit, déplorant un "drame". Manuel Valls a également dit attendre la vérité sur ses circonstances et ses causes des enquêtes en cours et de la justice et a lancé un appel à la responsabilité et à la sérénité.

Outre les causes du décès de Rémi Fraisse, la polémique porte sur la question de la suspension du barrage. Le conseil général du Tarn doit voter vendredi 31 octobre sur ce sujet. Le président du département, Thierry Carcenac, préconisera alors de "rouvrir le débat et d'ici là de suspendre les travaux". Dans une interview au Monde, il a déclaré par ailleurs que, "après ce qui s'est passé ce week-end, nous allons laisser un temps de latence". Malgré tout, Thierry Carcenac défend toujours ce projet porté par le Conseil général. "Ce projet est très important pour sécuriser les terres agricoles alentour. Il ne s'agit pas de soutenir de l'agriculture intensive contrairement à ce qui est affirmé, car sur notre territoire, il s'agit pour l'essentiel de petites exploitations", a-t-il déclaré, assurant accepter une enquête sur le projet.

Dans le même temps, François Rebsamen s'est dit,"à titre personnel" pour la suspension du projet. "Je pense que, pour ramener le calme dans l'immédiat, le mieux c'est de suspendre le projet, mais c'est un avis personnel bien sûr", a déclaré ce mercredi 29 octobre le ministre du Travail sur BFM-TV, tout en rappelant que la décision incombe au conseil général.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
arcole 34
- 29/10/2014 - 14:49
EELV EST LA CROIX A PORTER POUR LES SOCIALISTES
Je pense qu'à la vue de la situation les verts de par leurs opposition au gouvernement actuel vont passer pour les seuls opposants au pouvoir socialistes , qui de mieux en effet s'est servi royalement pour ne pas dire ce sont gaver d'honneurs , de fonctions ministérielles , de mandats électifs en se servant du pas , que les verts . Le plus dur pour le tout mou de l'Elysée est qu'actuellement ce sont eux qui crachent dans la soupe . Ils sont devenus les ennemis acharnés de Mr Valls et n'attendent qu'une occasion pour le détruire . Si l'on y regarde de plus prés , quel univers impitoyable que la socialie, le plus amusant est de voir les élus tels que Mamére ou Placé qui donnent des leçons et s'érigent en véritables procureurs dignes de l'ancienne URSS. C'est un long chemin de pénitence voire un enfer pavé de mauvaises intentions que doivent emprunter les socialistes et de plus leurs alliés sont devenus une croix très lourde à porter . Maintenant il faut se poser la question suivante arriveront-ils au bout du chemin??. Personnellement je ne le souhaite pas bien évidemment .