En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Grandes lignes
Cessions d'actifs, professions réglementées, travail le dimanche... Les préconisations du docteur Macron
Publié le 15 octobre 2014
A l'occasion d'une conférence de presse, le ministre de l'Economie a détaillé ce mercredi les futurs axes de son projet de loi pour relancer la croissance dans l'hexagone, avant de nommer les trois "maladies" de la France : "défiance, complexité, corporatismes".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'occasion d'une conférence de presse, le ministre de l'Economie a détaillé ce mercredi les futurs axes de son projet de loi pour relancer la croissance dans l'hexagone, avant de nommer les trois "maladies" de la France : "défiance, complexité, corporatismes".

Articulant son calendrier autour du budget de la France pour 2015, qui doit être remis à Bruxelles, Emmanuel Macron présentait ce mercredi au conseil des ministres son projet de loi pour l'activité, avant d'en dévoiler les orientations principales au cours d'une conférence de presse. Son contenu veut attester du souhait de la France de s'attaquer à des changements structurels, et surtout donner des gages aux autres gouvernements européens. La menace de sanctions fiancières plane en effet sur la France. 

Sur la cession des actifs de l'Etat 

Emmanuel Macron a annoncé qu'au cours des 18 prochains mois, l'Etat (actionnaire de 74 entreprises, pour une valeur de 110 milliards d'euros), allait céder entre 5 et 10 milliards d'euros d'actifs : "Nous aurons des cessions dans plusieurs domaines. L'objectif chiffré c'est entre 5 et 10 milliards d'euros". Ces cessions d'actifs devraient permettre de réduire la dette à hauteur de 4 milliards d'euros, et de réinvestir dans les entreprises à hauteur de 6 milliards.

A propos des sociétés d'autoroute

Le projet de loi sur l'activité évoqué ce mercredi par Emmanuel Macron préconise également d'accroître la régulation des sociétés d'autoroute. Dans le but réévaluer les tarifs des péages et les sommes déboursées par les sociétés d'autoroute, le ministre a exprimé son souhait de "mieux réguler" les accords avec les sociétés privées. La "rentabilité exceptionnelle" de ces sociétés avait déjà été pointé du doigt il y a quelques semaines par l'Autorité de la concurrence. 

Sur les professions réglementées

Le ministre de l'Economie a ensuite annoncé que selon le projet de loi pour l'activité, les pharmaciens et les professionnels du droit seront autorisés à ouvrir le capital de leurs sociétés aux autres membres de leurs professions. "Il ne s'agit pas de financiariser" ces professions a ajouté Emmanuel Macron au cours de la conférence de presse, ajoutant : "Il faut regarder ce qui marche et ne marche pas dans nos professions réglementées. Il y a parfois un manque de modernisation, des tarifs obsolètes pas revus depuis 1978... Il faut traiter ces blocages".

"Nous pouvons simplifier les conditions d'installation de ces professions. Les ouvrir aux jeunes, par exemple dans le notariat. Permettre aussi à ces professions de mieux s'organiser entre elles, en facilitant les relations au sein des professions de l'exécution des droits, en leur permettant d'ouvrir leur capital entre elles et rénover les tarifs" a notamment proposé le ministre.

Sur le travail dominical 

Parallèlement à ces annonces, le ministre a également évoqué la question du travail dominical, souhaitant qu'il soit possible de travailler entre 5 et 12 dimanches sur une année. 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
05.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
07.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
05.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
06.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
fraxcu
- 16/10/2014 - 06:17
Rien appris
Être passé à la banque Rothschild pour sortir cela ! Au contact de Hollande il s' est fortement dégradé le petit Macron. Dans quelques semaines , il n'en restera rien.
vangog
- 15/10/2014 - 22:19
"Faciliter l'installation des officines de Pharmacie"????
Il est vrai que le problème majeur de la France est qu'il n'y a pas assez d'officines en France!!!! Pour résoudre le déficit budgétaire chronique de la SS, c'est certainement la mesure qu'il fallait prendre en priorité?...mais qui contredit l'engagement des UMPS de faire disparaître 6000 officines, qui étaient, selon eux, excédentaires...autres temps, autres mœurs! Bien qu'il soit relayé par les médias propagandistes qui nous montrent avec une complaisance imbécile des villages de 1000 ou 2000 âmes dépourvues d'officines proches (alors que le maillage territorial de la France est un des meilleurs au monde et chaque Français peut-être certain de trouver une officine à moins de quinze kms de distance!), il ne convainc personne, Macron!
Ne parlons pas du travail le dimanche, qui est une pure hérésie qui n'aura aucun effet sur la crise de la demande. Les socialos sont décidément fâchés avec l'économie et il faut éviter de leur donner ce joujou trop fragile pour eux! On a beau leur expliquer qu'ils ne résoudront jamais un problème de demande plombée par une augmentation de l'offre, ils en font fi et augmentent l'offre dans une économie déjà plombée par son manque de compétitivité ...
jmpbea
- 15/10/2014 - 16:07
Emmanuel Micron va bricoler des mesurettes
qui ne feront qu'exaspérer ceux qui en seront victimes et ne rien apporter de plus en emplois et en pouvoir d'achat...méthode toute socialiste qui prévaut maintenant depuis 30 mois et montre sa redoutable efficacité a tous les niveaux ....