En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
A quelle sauce ?

Professions réglementées : une partie des mesures présentée ce mercredi en conseil des ministres

Publié le 15 octobre 2014
L'entourage d'Emmanuel Macron a indiqué que "le texte dans son intégralité sera présenté en décembre".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'entourage d'Emmanuel Macron a indiqué que "le texte dans son intégralité sera présenté en décembre".

Le bras de fer entre les professions réglementées et Emmanuel Macron est loin d'être terminé. Alors que dans la plupart des secteurs menacés, on reste mobilisé, le ministre de l'Economie va présenter une partie des mesures ce mercredi en conseil des ministres. Son entourage a précisé que "le texte dans son intégralité sera présenté en décembre". Pour le moment aucune information n'a filtré sur le contenu de cette "partie 1". 

Le projet de loi "pour la croissance" à présent nommé "pour l'activité" avait été amorcé le 10 juillet par Arnaud Montebourg, qui voulait "restituer l'équivalent de 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux Français". Depuis, Emmanuel Macron n'a cessé de minorer ce chiffre et a refusé à plusieurs reprises la paternité de ce texte. Le ministre "souhaitait revoir ce projet" dit-on dans son entourage et surtout "consulter les secteurs concernés".

Des secteurs concernés qui après une démonstration de force dans plusieurs villes de France le 30 septembre dernier, restent inquiets sur leur sort. Pharmaciens, dentistes, huissiers et notaires attendent des gages. En attendant, l'Union nationale des professions libérales (UNAPL) a annoncé vendredi la poursuite de son mouvement contre le projet de réforme et la programmation d'une "grande manifestation nationale à Paris" dans les semaines à venir.

Dans l'entourage du ministre, on précise qu'Emmanuel Macron voudrait gérer certaines situations au cas par cas. Celui des notaires est d'ailleurs l'un des plus complexes. La fin du monopole entraînerait de grosses "charges" pour l'Etat. En effet, selon le Figaro, qui cite Jean Tarrade, président du Conseil supérieur du notariat (CSN), "les notaires affirment que la réforme de leur profession entraînerait en vertu de la loi une indemnisation de 8 milliards d'euros de la part du gouvernement, si la loi supprime ou altère leur droit de présentation c'est-à-dire de cession de leur clientèle".

Emmanuel Macron va donc devoir trouver des solutions notamment pour éviter de nouvelles dépenses superflues à l'Etat. Pas si simple.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

03.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

04.

4 millions de dollars : c'est ce que gagne chaque heure la famille la plus riche du monde

05.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

06.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

07.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

Brexit / élections italiennes : l’automne à risque qui attend l’Europe

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires