En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Léger mieux
Cote de popularité : Hollande stable à 19%, Valls en hausse de quatre points à 47%
Publié le 08 octobre 2014
C'est ce qu'indique le baromètre Ifop pour Paris Match publié ce mercredi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est ce qu'indique le baromètre Ifop pour Paris Match publié ce mercredi.

L'inexorable chute dans les sondages s'est arrêtée. Toutefois, il n'y a pas de quoi pavoiser pour l'exécutif. Les dernières enquêtes d'opinion montrent un léger mieux pour le chef de l'Etat et son Premier ministre. Ainsi, selon un sondage Ifop pour Paris Match publié ce mercredi la cote de popularité de François Hollande est stable. Mais elle reste à un niveau très bas puisque elle se situe à seulement 19% d'opinions favorables. Celle de son Premier ministre Manuel Valls est elle en hausse de quatre points à 47%.

Selon cette enquête, une très grande majorité de Français demeure toujours très critique sur la politique économique menée par le président de la République. En revanche, la cote du chef de l'Etat redevient majoritaire (51%, soit +4 points) sur la question de savoir s'il défend bien les intérêts de la France à l'étranger.

Déjà la semaine dernière des sondages avaient fait état d'un arrêt de la dégringolade des cotes de popularité de François Hollande et Manuel Valls. C'était notamment le cas pour le baromètre TNS Sofres/Le Figaro/Sopra qui indiquait que le chef de l'Etat, à 14% d'opinions favorables, gagnait un petit point après son plus bas historique à 13%. Le chef du gouvernement, de son côté, grappillait deux petits points de confiance à 32%, pour 64% d'impopularité.

L'enquête Ifop pour Paris Match réalisée les 3 et 4 octobre auprès d'un échantillon représentatif de 1.004 personnes interrogées par téléphone.
 

Vu sur : lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
05.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
06.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
07.
L'association WWF accusée de stériliser des populations aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 08/10/2014 - 15:58
13, 14, ou 19%?
Jamais, je dis bien jamais les sondages sur un même président n'ont été aussi divergents. Les instituts de sondage ont TOUJOURS reconnus que l'écart maximal d'erreur est de 3%. Alors y aurait il des sondeurs du "mur des cons", des instituts favorables à la gauche et qui ne se gênent pas de mentir impunément, l'écart est ici de 6% mais il a déjà atteint 13%. Comment croire à la bonne foi de ces instituts.
Orchidee31
- 08/10/2014 - 13:56
J'hallucine.....
Ça fait plus de deux mois qu'il est a 13 % officiellement donc en réalité il doit être à moins de 10 % - et la on nous dit qu'il est stable à 19 % ? De qui se moque t- on ? Ils n'ont pas un problème en calcul nos sondeurs ?
Revenez à l'école pour réapprendre à compter !!!!!
ELLENEUQ
- 08/10/2014 - 08:06
Et pourtant !
Valls est pire que Hollande. Le second est un mollusque acéphale abruti qui sera jeté à la poubelle de l'histoire mais le premier est un dangereux calculateur fascisant et malsain dans sa tête, dans sa culture dans ses idées et dans ses intentions !