En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Europe 1
Nouveau style
Emmanuel Macron : "Le problème de la France, c’est elle-même"
Publié le 17 septembre 2014
Sur Europe 1, ce mercredi matin, le ministre de l’Économie s’est exprimé sur les professions réglementées, la situation à Air France et sur le Medef.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sur Europe 1, ce mercredi matin, le ministre de l’Économie s’est exprimé sur les professions réglementées, la situation à Air France et sur le Medef.

Emmanuel Macron n'avait pas la langue dans sa poche sur Europe 1, ce mercredi matin. Le successeur d’Arnaud Montebourg a d’ores et déjà affirmé son style. "La France est malade, elle n'est pas bien, a-t-il noté. Il y a une fièvre, qui s'appelle le chômage de masse. On s'y attèle. Il n'y a pas d'autre choix que d'agir pour réformer." Selon lui, "le problème de la France, c'est d'abord elle-même. Réglons nos problèmes avant d'être exigeants avec nos voisins." 

Par ailleurs, le ministre de l’Économie s’est exprimé sur de nombreux sujets. Sur les professions réglementées, il a expliqué que "ce ne sera qu’une petite partie de la réforme. Mais dire que cela rendra 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux Français, c'est une illusion. On ne va pas résoudre les problèmes des Français en sacrifiant les notaires et les pharmaciens." Emmanuel Macron promet en effet une loi pour la croissance "présentée avant la fin de l'année et débattue au Parlement en début de l'année prochaine."

Le ministre n’a en outre pas apprécié le plan du Medef pour relancer l’emploi. "Pierre Gattaz doit prendre sa part de responsabilité, pas faire des commentaires dans la presse", a-t-il lancé. 

Au sujet d’Air France, Emmanuel Macron croit "qu'il y a un dialogue social qui est normal au niveau de l'entreprise, je pense que celle-ci doit trouver quelques concessions souhaitables. Mais au-delà de ça, on ne peut plus accepter qu'un pays soit bloqué par quelques-un. Je pense que la grève doit s'arrêter"

Enfin, le ministre de l’Économie a eu un mot sur le vote de confiance de Manuel Valls, la veille. "On peut débattre du nombre de voix mais la réponse a été donnée : il n'y a pas d'autre choix qu'avancer !", a-t-il expliqué avant d’ajouter : "que proposent ceux qui appellent à la crise institutionnelle? Je ne l'ai pas entendu hier, pas entendu ce matin. Les frondeurs? J'attends de voir ce qu'ils proposent. Plus de déficit, de dépenses ? C'est une recette qui a été essayée pendant 20 ans".

Vu sur : Lu sur Europe 1
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
05.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
07.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
06.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
boulegan
- 17/09/2014 - 15:43
P Gattaz ...pas faire des commentaires dans la presse !!
comme il y va le pékin , lorsqu'il s'agit d'évoquer les problèmes au sein d'une entreprise dans les médias SYSTEMATIQUEMENT la presse aux ordres interviewe le CGTiste de service ,la plupart du temps incompétent et qui ne représente que 5 % du personnel , le patron rarement, les cadres jamais .Que l'on aime ou pas les patrons on ne peut nier que ...ce sont eux les patrons .Le gouvernement est en train de réaliser cette réalité que leur idéologie occultait , alors la dernière trouvaille pour s'en arranger et de scinder le patronat en deux familles , les gentils et pauvres petits patrons et les salauds de gros et riches patrons...du CAC 40 dans la foulée ...putain de communisme !
jmpbea
- 17/09/2014 - 15:30
Et le problème des socialistes...
C'est eux mêmes...amateurs...idéologues....jaloux de l'argent et de l'indépendance d'action et de jugement....tout reste à faire....et quand on voit l'aumône faite aux pauvres...on a envie de pleurer...ou de devenir enragé....
ISABLEUE
- 17/09/2014 - 13:43
Non Monsieur le problème ce n'est pas les Français
mais votre Etat fonctionnaire et vos nantis..
Les Enarques on en a ras le bol, et on est pas des illettrés.....