En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Lutte contre le terrorisme

Un Franco-marocain soupçonné de jihadisme interpellé à Roissy-Charles-de-Gaulle

Publié le 03 août 2014
Il arrivait d'Istanbul où il avait été expulsé par les autorités turques.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il arrivait d'Istanbul où il avait été expulsé par les autorités turques.

Il y a quelques jours Bernard Cazeneuve présentait en Conseil des ministres son plan anti-jihad. Objectif avoué par le ministre de l'Intérieur : lutter le plus efficacement contre les départs de Français jihadistes en Syrie, démanteler en plus grand nombre les filières de recrutement et arrêter en masse les jihadistes sur le territoire.  Un projet de loi qui durcit donc l'arsenal législatif antiterroriste. Et si le texte n'a pas encore été voté par le Parlement (il sera soumis en première lecture en septembre, ndlr), les forces de l'ordre n'en demeurent pas moins opérantes. Ainsi, ce samedi, le ministère de l'Intérieur a fait savoir qu'un Franco-marocain présumé de jihadisme avait été interpellé à l'aéroport de Paris Roissy-Charles-de-Gaulle. Cet individu a été placé en garde à vue alors qu'il arrivait d'Istanbul où il avait été expulsé par les autorités turques.

[#communiqué] Un jihadiste franco-marocain interpellé à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle http://t.co/eUaYEdrtZP

— Ministère intérieur (@Place_Beauvau) 2 Août 2014

 

 

Il a été interpellé à son arrivée en France par des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes", a ajouté la place Beauvau dans un communiqué. Selon une source policière, relayée par France Info, ce jihadiste présumé, né à Arles, dans le sud de la France, est âgé de 37 ans. 

France Info ajoute que les faits exacts qui lui sont reprochés n'ont pas été précisés ni par cette source ni par le ministère, qui rappelle néanmoins que la Turquie "constitue la principale voie de transit des candidats au jihad, vers la Syrie ou l'Irak".

Déjà la semaine dernière, une cellule jihadiste présumée à Albi dans le Tarn avait été démantelée. Deux hommes et une femme ont été interpellés alors que deux d'entre eux ont effectué un récent séjour de trois mois en Syrie. Il ne s'agirait donc pas de simples "candidats au djihad". Selon des sources policières, elle préparait des actions violentes sur le territoire.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires