En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
La carte de France remodelée

Réforme territoriale : François Hollande plaide pour 12 super-régions

Publié le 01 juin 2014
Après avoir consulté tous les partis politiques à la mi-mai, le président devrait dévoiler, mardi, les grandes lignes de la réforme territoriale.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir consulté tous les partis politiques à la mi-mai, le président devrait dévoiler, mardi, les grandes lignes de la réforme territoriale.

La réforme territoriale s’accélère. C’est en tout cas la volonté de François Hollande. En effet, le président de la République veut aller le plus vite possible à ce sujet. Ainsi, à la mi-mai, le président a tenu à consulter les partis politiques représentés au Parlement. Il s’agissait de la première étape d'une course d'obstacles qui doit lui permettre de parfaire sa réforme en quelques mois. Suite à ces discussions, et alors que le chef de l’Etat doit dévoiler les grandes lignes de sa réformes ce mardi, le Journal du Dimanche croit en savoir un peu plus sur la volonté de l’exécutif. Selon l’hebdomadaire François Hollande a tranché : la France sera redécoupée en 12 super-régions, contre 22 actuellement.

Objectif de ce big bang territorial : alléger le coût du "millefeuille" territorial en cette période de disette budgétaire et de coupes claires dans les dotations de l'Etat aux collectivités locales, selon les deux mots d'ordre fixés par le chef de l'Etat lui-même, "simplification" et "modernisation". "C'est le schéma sur lequel François Hollande a planché hier en fin d'après-midi avec Manuel Valls, après une ultime réunion de ministres à Matignon dans la matinée sur la réforme territoriale", assure le JDD. Pour le journal cependant : "les arbitrages ne sont pas définitifs" car "des présidents de Région -socialistes - continuent de faire pression pour échapper aux mariages envisagés."

Le schéma porte donc sur la création d'une douzaine de territoires. "Moins que le nombre préconisé par le comité Balladur (15) mais plus que l'hypothèse de départ maximaliste de l'exécutif (11)", constate le JDD qui précise que "la région Paca resterait seule, de par la densité de sa population, ainsi que l'Ile-de-France et la Corse." Dans un premier temps, "les regroupements se feront en fusionnant les régions 'bloc par bloc'. Aucun démembrement n'aurait lieu." Dans un second temps "des départements pourront changer de régions. L'exécutif identifie une dizaine de préfectures qui ont vocation à bouger, si possible volontairement", détaille le journal.

Concernant la Bretagne, l'exécutif penche pour une union avec les Pays de la Loire, option défendue par le Premier ministre, Manuel Valls, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll et Jean-Marc Ayrault. Mais les Bretons, dont le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian veulent rester seuls, assure le journal.

Le Conseil des ministres doit examiner deux projets de loi le 18 juin. L'un porté par Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, concernera la nouvelle carte et la date des élections, peut-être repoussées au printemps 2016, le second aux mains de Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation, organisera le transfert des compétences des conseils généraux supprimés, aux super-régions ou aux agglomérations, conclut le Journal du Dimanche.

Quant aux économies escomptées par une telle réforme, le secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale, André Vallini, a estimé récemment qu'elle permettrait un gain "annuel de 12 à 25 milliards d'euros" sur un budget global des collectivités locales de l'ordre de 250 milliards d'euros. 

 
Vu sur : lu sur le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

03.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

04.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

05.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

07.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
quesako
- 02/06/2014 - 00:12
Vite des grandes régions pour affaiblir la nation !
La France ne s'est construite que par l' acharnement des rois d'affaiblir les régions qui étaient une entrave à son développement.
Hollande qui est incapable d'être le chef de l' état serait bien "pépère" avec de grandes régions ! Et de plus le rêve de gauche de supprimer les nations serait en bonne voie de réalisation !
Une réforme dangereuse pour la France (les économies sont bidon, il ferait mieux de supprimer les conseils généraux) qui fera partie des seules actions de ce quinquennat qui ont toutes comme point commun d'affaiblir la nation et le sentiment d'être français !