Fin de vie
Elle confie son fils à Sarkozy
Publié le 06 juillet 2011
Dans une lettre posthume au président de la République, elle lui demande de prendre soin de son fils tétraplégique qu'elle n'a pu "libérer" avant de mourir.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une lettre posthume au président de la République, elle lui demande de prendre soin de son fils tétraplégique qu'elle n'a pu "libérer" avant de mourir.

Voilà une histoire poignante qui pourrait rouvrir le débat sur l'euthanasie.

Michèle de Tomer, 57 ans, est décédée d'un cancer du poumon vendredi 1er juillet. Elle laisse derrière elle un fils de 33 ans, tétraplégique depuis un accident de la route en 2001 nous apprend Paris Normandie. Dans une lettre posthume reçue ce mardi par l'Elysée, elle demande au président de la République de "prendre soin d'Eddy comme si c'était [son] fils".

Michèle de Somer regrette de ne pas avoir pu "libérer" son fils comme Marie Humbert l'avait fait avec Vincent dans un "geste d'amour", dit-elle. Elle avait abandonné toute activité professionnelle pour dédier sa vie à Eddy et avait déjà écrit à Jacques Chirac, puis à Nicolas Sarkozy, pour leur demander le droit pour son fils de mourir. En vain. Michèle de Somer qualifiait la loi Leonetti sur la fin de vie programmée d'"inhumaine".

On apprenait ce mardi soir que Nicolas Sarkozy avait confié le sort d'Eddy au préfet de Seine-Maritime. Une manière de "se donner un peu bonne conscience" pour Marie Humbert qui explique : "Si on ne fait rien pour lui, il va finir ses jours dans une maison de retraite, comme un petit légume qui va se dessécher tout seul à cause de cette société".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Les puissants relais de l'Algérie en France ; Ces amis de Ghosn que tout le monde craignait chez Renault; L'avertissement de Philippe à Castaner; Technip: et un mégagâchis industriel de plus; Notre-Dame partout dans les hebdos, le catholicisme plus rare
04.
Un pognon de dingue pour Notre-Dame de Paris ? Oui, car l'Homme ne vit pas que de pain
05.
Hausse des salaires : Jeff Bezos peut-il révolutionner le capitalisme américain ?
06.
Près d'un milliard d'euros de dons pour Notre-Dame : une occasion en or pour repenser le lien entre sens de la dépense publique et consentement à l'impôt
07.
Le blues des gendarmes de Matignon ne faiblit pas
01.
Alliot-Marie : scandale ou acharnement ?
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Epicier vénéneux
- 06/07/2011 - 16:01
Merci Khemas
Merci pour la correction; ceci dit, qui verriez-vous dans le rôle du meurtrier et avec quelle arme?
Khemas
- 06/07/2011 - 15:17
Au fait on dit Tortionnaire
Au fait on dit Tortionnaire et non torsionnaire. Ca fait mieux.
Khemas
- 06/07/2011 - 15:16
Et lui ? Joli laïus mais je
Et lui ? Joli laïus mais je n'ai jamais parlé des médecins ou de leur prétendu serment d'Hippocrate qu'ils savent si bien bafouer en compagnie des labos divers et variés.
Je pense que la décision n'appartient ni aux médecins ni à la mère, mais au fils qui est le principal intéressé il me semble.