Mémoire d'éléphant

Chirac dit tout sur Sarkozy

Publié le 08 juin 2011
L'ancien président évoque ses relations avec l'actuel dans le deuxième tome de ses mémoires.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ancien président évoque ses relations avec l'actuel dans le deuxième tome de ses mémoires.

"Nerveux, impétueux, débordant d'ambition, ne doutant de rien et surtout pas de lui-même." C'est ainsi que Jacques Chirac décrit Nicolas Sarkozy dans le deuxième tome de ses mémoires, Le temps politique (éditions Nil). Alors qu'il se refuse depuis 2007 à commenter l'action de son successeur, l'ancien président de la République ne dédaigne pas de revenir sur certains épisodes qui les ont opposés dans le passé.

Il évoque ainsi l'affaire de la révélation des plus-values immobilières réalisées par sa belle-famille, à seulement trois mois de la présidentielle de 1995, à l'époque où Nicolas Sarkozy, soutien d'Edouard Balladur, occupait le poste de ministre du Budget. Jacques Chirac écrit qu'il lui a "toujours manqué la preuve qu'elle avait été initiée par le ministre du Budget". Mais il continue à lui en attribuer implicitement la responsabilité.

L'ancien président s'explique aussi pour la première fois sur leur difficile cohabitation lorsque Nicolas Sarkozy était ministre de l'Intérieur et ne faisait pas mystère de sa volonté de lui succéder :

"Mais je me suis aussitôt refusé à entrer dans le rapport de forces qu'il tentait d'établir entre nous, considérant que celui-ci ne pouvait être que destructeur pour nos institutions."

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
En savoir plus
Chirac, cet inconnu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

04.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Quand Nelson Mandela rejoignait Johnny Clegg sur scène

07.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Des tares pas si mauvaises pour l'économie

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NOVY12
- 09/06/2011 - 06:54
L'annonce du maintien de son procès fait réagir Chirac !!
Il espérait peut être que Sarkozy qu'il haïssait interviendrait en sa faveur....un peu comme Villepin qui l'espérait également !!
Ces deux ''tueurs'' comploteurs de surcroît n'échapperont pas à la Justice.....pour leur vilenie dans l'affaire clearstream .....
bascou
- 08/06/2011 - 22:49
Ambulance !
On ne tire pas sur une ambulance disait Françoise Giroud. Alors laissons ce cacochyme de Chirac lancé son venin. Sinon rappellons lui ses turpitudes - Chaban Delmas et VGE qu'il flinguera , ce qui nous amènera 14 ans de Mitterrandisme ! Quant aux moeurs de Chirac, la pauvre Bernadette devait couper ses cornes tous les matins ! Sans oublier les frais de bouche ! Et je crois que l'UMP a payé une par
martel en tête
- 08/06/2011 - 15:25
Chirac-Sarkozy match nul : zero - zero
Entre le vieil endormi et le petit agité, le torchon a toujours brûlé, rien de nouveau donc. L'histoire jugera sans doute qu'ils ont autant nui à la France l'un que l'autre. Un référendum raté, l'abolition du service miltaire, les lois mémorielles démagogiques.., le premier a tout bradé. Pour le second, les promesses trahies, la politique du bling bling et de l'esbrouffe, la présidence des riches!