En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
C'est lui qui le dit

Salaires : Pierre Gattaz prône la modération salariale pour tous

Publié le 11 mai 2014
Le patron du Medef est notamment revenu dans un entretien au JDD sur les révélations concernant la hausse de 29% de son salaire.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le patron du Medef est notamment revenu dans un entretien au JDD sur les révélations concernant la hausse de 29% de son salaire.

Pierre Gattaz a augmenté son salaire de 29%. C’est ce que révélait mercredi Le Canard Enchaîné. Le patron du Medef a touché 420 000 euros en 2013 en tant que n°1 de Radiall. "Un paradoxe alors que le même homme prône, en tant que représentant du patronat, l'appel à la modération salariale et à l'exemplarité" indiquait alors le journal satirique qui faisait aussi remarquer que les salaires de ses employés avaient augmenté de 3,3% seulement. Des révélations qui avaient entraîné de nombreuses critiques de la part de la classe politique.

Si Pierre Gattaz avait déjà répondu le jour même sur son blog à ses informations ("Quand on crée de la richesse, on la distribue" avait-il notamment écrit), il en a rajouté une couche dans une interview au Journal du Dimanche. "On peut faire dire n'importe quoi aux chiffres. Mon salaire fixe a été augmenté de 3 %, et celui de mes salariés de 3,3 %. C'est ma rémunération variable qui a augmenté. Elle est liée aux résultats de mon entreprise Radiall, qui sont très bons et que je réinvestis intégralement" affirme-t-il et d’assurer qu’en "2002, j'ai même baissé mon salaire de 5 %. C'est ça l'exemplarité". "Faut-il que je m'excuse pour avoir fait des profits ?" s’interroge aussi le patron du Medef dans les colonnes de l’hebdomadaire.

Pierre Gattaz parle aussi du principe de modération salariale, qu'il entend banaliser dans les entreprises : pas plus de 1% an, et un calage indexé sur l'inflation. Concrètement, s’il reconnaît que ce n'est pas au Medef de définir le bon niveau d'augmentation des salaires, le président de l'organisation patronale pense "qu’il faut se caler par rapport à l’inflation, juste un peu au-dessus." "Actuellement, les prix progressent de moins de 1% sur douze mois. Il ne faudrait donc pas trop s’éloigner de 1%. Mais c’est dans l’entreprise qu’on négocie. Et les partenaires sociaux ne doivent pas pousser à la roue", dit-il.

Le patron du Medef aussi évoqué la création symbolique du "million d'emplois", qu’il avait évoqué et qui est, selon lui, toujours d'actualité. "Non seulement je n'y ai pas renoncé mais c'est mon obsession. Il peut y avoir 700 000 embauches de plus si on lève des verrous. Par exemple, l'ouverture des commerces le dimanche et au-delà de 21 heures en semaine, sur la base du volontariat, permettrait de recruter entre 30 000 et 40 000 personnes."

Enfin, à l’inverse de François Hollande, il estime que "le retournement économique" n’est pas encore arrivé. « Il y a des frémissements dans certaines filières mais pas d'inflexion. Le pacte, s'il est bien géré par le gouvernement, doit être le tremplin de redécollage de la France. Et si l'Allemagne, la Grande-Bretagne redémarrent, il y aura un effet mécaniquement favorable pour nous ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

04.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

05.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

06.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

07.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 12/05/2014 - 10:28
29%
Avec sa bonne tete de psychopathe il aurait été pendu en 1789.

Arrogant, profiteur...
un pauvre type.
ignace
- 12/05/2014 - 00:13
@ la saucisse intello -l'emploi moderne c'est peut etre
le partage de la misére
pave777
- 11/05/2014 - 22:37
Triste sire !
rien de bon chez ce Pierrot là, sauf pour son pote Hollande, qui après avoir trahi son électorat, impose l'austérité à la classe moyenne, avec la complicité du patronat. Ils ont un point commun le cynisme ! tout cela va très mal se terminer, autant de provocations vont déclencher la vindicte populaire, les syndicats marrons ne seront plus en mesure d'endiguer, et de canaliser, la colère de la population, de droite comme de gauche, alors, vivement demain, après les urnes aux actes ! virons les escrocs et les faux prophètes !