En direct
Best of
Best of du 5 au 11 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

05.

Il aime le "jeune Adolf", Goebbels et Auschwitz. Et comme c'est du rap…

06.

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

07.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Beatrice Dalle & Anthony Delon épousent des jeunesses; Julie Gayet & Francois H. s’engueulent en regardant le foot; Angelina veut pourrir la vie de Brad Pitt, Jade Hallyday commence à pourrir celle de sa mère; Yannick Noah fait ses besoins dehors

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Nous avons tué Dieu. Et un autre a pris sa place : jeune, vigoureux, conquérant.

03.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

04.

COVID-19 : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion gouvernemental ?

05.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
light > Culture
Star du doublage et comédien inoubliable
L'acteur Roger Carel est mort à l'âge de 93 ans
il y a 2 heures 58 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le cocorico trahit le coq gaulois et quand le pilote démêle ses fuseaux : c’est l’actualité des montres
il y a 5 heures 38 min
light > Science
Moby Dick
Protéger les baleines d'un risque de collision en écoutant leurs chants
il y a 8 heures 1 min
décryptage > Economie
Repenser l'économie

Plan de relance : l’argent ne fait pas le changement

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Religion
Ite missa est

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

il y a 9 heures 7 min
décryptage > Science
Grrrrr

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

il y a 9 heures 30 min
décryptage > Politique
Socle électoral

LFI / EELV-PS : qui a vraiment le vent en poupe pour 2022 ?

il y a 9 heures 48 min
décryptage > Santé
Lutte contre le coronavirus

Covid-19 : affinement bienvenu de la stratégie gouvernementale, même défauts opérationnels majeurs

il y a 10 heures 19 min
pépites > Santé
Luttre contre le coronavirus
Covid-19 : Olivier Véran a détaillé la nouvelle stratégie du gouvernement
il y a 1 jour 18 min
pépites > Terrorisme
ONG Acted
Niger : l'Etat islamique revendique l'assassinat des six humanitaires français et de deux Nigériens
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Justice
Affaire des "écoutes"
Parquet national financier : Eric Dupond-Moretti cible trois magistrats et demande une enquête administrative
il y a 3 heures 24 min
décryptage > Politique
Nominations

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

il y a 7 heures 49 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan
il y a 8 heures 2 min
pépite vidéo > International
Reconfinement
Coronavirus : Israël entre dans une nouvelle phase de confinement ce vendredi
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Economie
Crise sociale

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

il y a 9 heures 21 min
pépites > Economie
Chrysanthèmes
2.000 fleuristes ont fermé définitivement leur magasin depuis le début de la crise sanitaire
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Politique
Faillite en vue ?

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

il y a 10 heures 5 min
Piqure
Le frelon asiatique envahit la Bretagne
il y a 10 heures 56 min
light > Media
Présentatrice du "13 heures" de France 2
Marie-Sophie Lacarrau va officiellement remplacer Jean-Pierre Pernaut au JT de 13h sur TF1
il y a 1 jour 46 min
pépites > Histoire
Education
Deux tiers des jeunes Américains ignorent l'existence de la Shoah
il y a 1 jour 1 heure
Ça défile

1er mai : les syndicats dispersés, toutes les réactions des leaders syndicaux

Publié le 01 mai 2014
Après cinq années de défilés unitaires sous l'ère Sarkozy, la CGT et la CFDT avaient déjà célébré la Fête du Travail chacune de leur côté l'année dernière.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après cinq années de défilés unitaires sous l'ère Sarkozy, la CGT et la CFDT avaient déjà célébré la Fête du Travail chacune de leur côté l'année dernière.

Ce jeudi 1er mai, c’est la Fête du travail. Et qui dit Fête du travail, dit manifestation des syndicats. Mais alors que pendant cinq ans les confédérations ont défilé main dans la main, pour la deuxième année consécutive, ils ont vécu cette journée dans la désunion. Ainsi, la CGT et FO ont défilé ensemble à Paris contre la politique du gouvernement Valls tandis que la CFDT et l'Unsa se sont rassemblés dans la capitale sous le signe de l'Europe.

A la mi-avril, le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon avait pourtant appelé les organisations syndicales à se rassembler. Une main tendue repoussée par le numéro un de la CFDT Laurent Berger: "On n'a pas d'objectifs communs à partager", "nous ne pratiquons pas tout à fait le même type de syndicalisme", lui avait-il répondu. Les pommes de discorde s'appellent Pacte de responsabilité et plan d'économies budgétaires. S’ils n’étaient pas réunis, les leaders syndicaux ont tout de même fait passer quelques messages.

Ainsi, Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, a notamment déclaré, sur RTL, avoir "du mal à mesurer la différence" entre la politique de François Hollande depuis deux ans et celle de son prédécesseur Nicolas Sarkozy. "Nous avons le sentiment que c'est la poursuite de la précédente : non aux salaires, non à l'emploi, oui au déclin industriel de notre pays" a-t-il poursuiv avant de réaffirmer que "le pacte de responsabilité, c'est un pacte d'austérité".

De son côté, le numéro un de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, a rappelé, alors qu’il participait à la manifestation du 1er mai à Lyon, que "jamais le patronat ne prendra d'engagements pour l'emploi et les rémunérations" dans le cadre du Pacte de responsabilité, demandant au gouvernement de "sortir de l'austérité". "Nous continuons à condamner le Pacte de responsabilité, le gouvernement fait fausse route sur le plan de la politique économique, le patronat ne prendra jamais d'engagements en matière d'emplois et de rémunération. Ce qu'on demande c'est de sortir de l'austérité", s’est emporté le secrétaire général de FO.

Quand vous lisez le relevé de décisions (du Pacte de responsabilité, ndlr) il n'y a rien, aucun engagement concret sur l'emploi. Non seulement il n'y a pas de contreparties en terme de rémunérations et en plus, le président du Medef a encore dit hier qu'il réclamait un Smic moins fort", a encore dénoncé le leader syndical.

Enfin, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a certifié de son côté que les deux premières années de la présidence Hollande avaient été "difficiles" pour les Français. Sur Europe 1, il a réaffirmé toutefois son soutien au pacte de responsabilité et appelé le patronat à cesser de "geindre". En échange des aides qu'il va recevoir, le patronat "doit s'engager concrètement" sur l'emploi et les conditions de travail, a-t-il estimé. En revanche, il a jugé "inacceptable" le gel jusqu'en 2017 du point d'indice des fonctionnaires qui sert de base aux salaires. Le 15 mai, jour de grève et de manifestation intersyndicale dans la Fonction publique, "je serai dans la rue".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
langue de pivert
- 02/05/2014 - 17:51
Populace décérébrée !
Le rôle des syndicats ? Saboter l'économie de la France quand la droite est au pouvoir, endormir la populace quand la gauche est aux manettes !
Et ça marche !
M. Lepaon a-t-il oublié que son illustre prédécesseur avait appelé ses troupes serviles à voter pour le plouc ? Ils ont mis le pays et l'ensemble de ses habitants dans la merde et maintenant ils gesticulent pour noyer le poisson ! ☺Des fois qu'un syndiqué se rappelle pourquoi et pour qui il a voté ! Combien dans ces défilés ont voté Hollande ? TOUS ! :-) Et ils la ramènent ?
Ils aboient et remuent la queue en même temps...et leur troupeau de moutons bêle !
♫♫♪ Tous ensemble tous ensemble ♪♪ bouêêêêê ♫♫♪ bouêêêêê ♪♪♫
Anguerrand
- 02/05/2014 - 07:36
Syndicats CGT et FO
Ces casseurs d'entreprises, devraient avoir honte de défendre uniquement le service publique contre le privé.
Ils gèrent en toute illégalité les caisses de retraites ( sans être élu) contrairement aux statuts des caisses de retraite et en favorisant ouvertement le public.
quand ils " défendent " les salariés on voit ce qui se passe dans les usines d'Amiens nord que la a Flingué en s'opposant à la reprise de Titan, et Amiens sud ou la Cfdt a eu l'intelligence de négocier, le propriétaire a réinvesti et l'usine tourne bien.
çàcloche
- 02/05/2014 - 06:15
A réformer de toute urgence
les syndicats ne représentent plus les travailleurs,surtout présent dans l'administration;ils font tout pour mettre ce pays en faillite.