En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Réactions
Nicolas Sarkozy s'adresse aux Français dans Le Figaro : les réactions des politiques
Publié le 20 mars 2014
Ce jeudi, l'ancien chef de l'Etat a publié une tribune parue dans Le Figaro. A droite, on salue cette initiative tandis qu'à gauche on la débine.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce jeudi, l'ancien chef de l'Etat a publié une tribune parue dans Le Figaro. A droite, on salue cette initiative tandis qu'à gauche on la débine.

Ce jeudi, Nicolas Sarkozy s'est adressé aux Français dans une lettre parue dans le Figaro. Cité dans de nombreux scandales au coeur de l'actualité, l'ex-chef de l'Etat a tenu à se défendre. Cette prise de parole inattendue a provoqué une avalanche de réactions de la part des politiques.

A droite, on salue l'initiative de l'ancien président de la République.

Jean-François Copé, président de l'UMP: la tribune de Nicolas Sarkozy est "une réponse courageuse, forte et indispensable aux accusations incessantes et violentes dont il fait l'objet de la part du gouvernement et de certains organes de presse".

Nadine Morano, ancienne ministre UMP: "Il était légitime qu'il explique la réalité des choses. Il était choqué de voir à quel point le gouvernement ment".

Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine :  face à la justice, Nicolas Sarkozy "n'a pas à être un citoyen hors norme, mais un citoyen comme les autres". 

Guillaume Larrivé, député (UMP) et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy

Merci au président @NicolasSarkozy de s'exprimer publiquement, pour rétablir la vérité. http://t.co/6BPYrTIdM1

— Guillaume Larrivé (@GLarrive) 20 Mars 2014

 

Tandis qu'à gauche, on la débine.

Jean-Marc Ayrault, Premier ministre: il juge "insupportable" la "comparaison" entre la France et l'Allemagne de l'Est et dénonce "une grave faute morale". 

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur : "Assimiler la République française à la dictature de l’ex Allemagne de l’Est, assimiler la justice et la police à la Stasi, l’ex police secrète, cela disqualifie les critiques de Nicolas Sarkozyz (...) c’est aussi infamant pour les magistrats et les policiers de ce notre pays". Pour Manuel Valls, l’ancien président est désormais "dans une fuite en avant dans la mise en cause des institutions de la République". Et le ministre de l’Intérieur d’inviter Nicolas Sarkozy à respecter "les principes, les valeurs dont ils avaient la charge"en tant qu’ancien président de la République. 

Christiane Taubira, ministre de la Justice : elle tient "à rappeler qu'au titre des principes sacrés de notre République, figurent l'égalité des citoyens devant la loi, le respect des droits de la défense, la séparation des pouvoirs et l'indépendance de la justice. Dans un Etat de droit, la mise en oeuvre de la loi prévoyant les interceptions judiciaires par des juges indépendants ne peut pas être comparée aux pratiques à l'oeuvre dans des régimes autoritaires ou totalitaires. En qualité de ministre de la Justice, Christiane Taubira n'entend pas accepter cette injure à l'égard des citoyens français et des juges ainsi que cette attaque envers les institutions de la République. (...) Ces attaques d'une extrême violence contre les institutions, contre la haute institution constitutionnelle fragilisent l'Etat de droit, qui garantit l'égalité de tous devant la loi." 

Harlem Désir, premier secrétaire du PS: "Je dénonce avec force l'attaque inouïe portée aujourd'hui par Nicolas Sarkozy contre les institutions de la République. (...) Sans aucune retenue, il va jusqu'à comparer son pays à l'Allemagne de l'Est du rideau de fer, ou à une dictature! Il mène aussi sans preuve aucune, tout en insinuations, une guerre ouverte contre la ministre de la Justice et le ministre de l'Intérieur." 

Bruno Le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée nationale : "On voit bien qu'il s'agit d'une contre-offensive politique. (...) Ce n'est pas aux Français qu'il doit s'adresser mais aux juges. (...) C'est un texte pitoyable, lamentable." 

Henri Emmanuelli, député PS

Sarkozy ne changera jamais:outrance, cynisme. La France serait devenue l'Allemagne de l'Est! Après l'avoir enregistré, Buisson l'a contaminé

— Henri Emmanuelli (@henriemmanuelli) 20 Mars 2014

 

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
02.
Et si le Rassemblement National était en train de faire un bien mauvais coup à l’euro en renonçant à exiger que nous en sortions ?
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Brexit : rien n’est joué pour le royaume-Uni même en cas de sortie sans accord
06.
“Le pacifisme, ça suffit” : pourquoi la stratégie de répression judiciaire et policière risque de produire une génération de militants politiques aguerris
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
04.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
05.
Vivons-nous dans un univers-bulle en expansion dans une autre dimension ? ; Hubble nous offre un magnifique portrait très détaillé de la galaxie du Triangle
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires