En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 13 heures 14 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 13 heures 52 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 16 heures 35 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 18 heures 36 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 21 heures 21 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 21 heures 32 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 21 heures 53 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 22 heures 32 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 22 heures 39 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 13 heures 35 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 15 heures 37 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 17 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 18 heures 30 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 21 heures 14 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 21 heures 44 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 22 heures 35 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 22 heures 39 min
Washington, 24 jan 2020 (AFP) - Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo va se rendre à Londres la semaine prochaine juste avant la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, puis à Kiev, au moment où se déroule à Washington le procès en destitution de Donald Trump dans l'affaire ukrainienne.

A Londres, où il doit arriver le 29 janvier, le secrétaire d'Etat rencontrera le Premier ministre Boris Johnson pour "réaffirmer la relation spéciale" entre les deux pays alliés et "discuter de la manière d'élargir et approfondir les liens commerciaux" après le Brexit, prévu pour la fin du mois, a annoncé vendredi le département d'Etat dans un communiqué.

L'administration américaine de Donald Trump soutient avec ferveur le divorce européen voulu et mis en oeuvre par le chef du gouvernement britannique, et lui a promis un accord commercial bilatéral "énorme" et "magnifique". Mais les négociations s'annoncent ardues malgré la proximité affichée par le milliardaire républicain et le dirigeant conservateur.

Les 30 et 31 janvier, Mike Pompeo se rendra ensuite à Kiev, où il s'entretiendra notamment avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky et ses ministres des Affaires étrangères et de la Défense "pour souligner le soutien américain à la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine", selon le département d'Etat.

Cette visite, initialement prévue début janvier, avait été reportée en raison des tensions au Moyen-Orient.

La nouvelle date devrait coïncider avec le procès en destitution qui s'est ouvert au Sénat américain contre le président des Etats-Unis, justement au sujet de l'affaire ukrainienne. Si les audiences avancent au pas de charge comme souhaité par le camp présidentiel, la visite de Mike Pompeo pourrait même coïncider avec l'acquittement de Donald Trump, qui ne fait guère de doute tant la majorité républicaine au Sénat fait bloc derrière lui.

Donald Trump a été mis en accusation pour abus de pouvoir par la Chambre des représentants du Congrès américain, dominée par les démocrates. Il est accusé d'avoir gelé une aide militaire cruciale à Kiev pour obtenir de son homologue ukrainien qu'il annonce des enquêtes sur le démocrate Joe Biden, bien placé pour l'affronter en novembre prochain dans la course à la Maison Blanche.

Après Kiev, Mike Pompeo se rendra le 1er février à Minsk, puis à Nur-Sultan, et les 2 et 3 février à Tachkent.

Publié le 24/01/2020 05:56