En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 12 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 12 heures 25 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 12 heures 51 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 14 heures 20 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 15 heures 31 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 17 heures 22 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 18 heures 46 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 20 heures 2 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 20 heures 57 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 21 heures 58 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 12 heures 39 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 13 heures 49 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 15 heures 2 sec
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 16 heures 16 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 18 heures 2 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 19 heures 43 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 20 heures 43 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 22 heures 14 min
Paris, 22 jan 2020 (AFP) - La politique migratoire de la France, historiquement dominée par l'immigration familiale, doit davantage mettre l'accent sur l'immigration professionnelle, notamment de salariés très qualifiés, estime un rapport parlementaire dévoilé mercredi.

"Longtemps focalisée sur le respect des droits individuels en matière de regroupement familial et de droit d'asile", la France s'est privée "des avantages économiques que pourrait lui procurer une immigration de travail plus dynamique et plus ciblée vers les hauts potentiels", écrivent les députés Stéphanie Do (LREM) et Pierre-Henri Dumont (LR).

Sa publication intervient au lendemain de la diffusion des chiffres de l'immigration en France, marqués notamment par une hausse de 7% des demandes d'asile et du regroupement familial, et deux mois après la présentation par le gouvernement d'un plan immigration controversé, instaurant notamment des "quotas" de professionnels qualifiés.

"La France n'est pas du tout prête à ce système de quotas", a estimé Pierre-Henri Dumont, membre de l'opposition, lors d'une conférence de presse.

Le rapport rappelle notamment "l'obsolescence" de la liste des métiers sous tension, élaborée en 2007 et jamais actualisée depuis. Selon une étude de l'OCDE citée par le rapport, "seuls 15% des métiers inscrits sur cette liste seraient encore en tension" en France.

Le gouvernement a chargé Pôle emploi et la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) de créer un "nouvel outil statistique", qui doit être prêt d'ici mars.

"Nous préconisons plutôt une pilotage précis, bassin d'emploi par bassin d'emploi, métiers par métiers, par un comité d'experts indépendants placé auprès du ministère de l'Intérieur, comme ce qui se fait déjà au Royaume-Uni", a souligné M. Dumont.

L'immigration en France, en majorité familiale, a un impact "neutre" sur les salaires et l'emploi et "légèrement négatif" sur les finances publiques, tandis que les pays de l'OCDE qui ont valorisé une immigration plus qualifiée en tirent davantage de bénéfices pour leur économie, souligne le rapport.

Selon les chiffres publiés mardi, l'immigration économique a représenté 15% des titres de séjours délivrés en 2019, contre 32% pour l'immigration familiale - dont le regroupement familial est une sous-partie.

Les rapporteurs appellent donc à promouvoir une immigration du travail "plus nombreuse, sélectionnée davantage en fonction de l'éducation et des qualifications", en s'élargissant aux "pays émergents sous-représentés dans l'immigration française", comme la Chine, le Brésil, l'Inde, la Russie et les pays d'Asie du Sud-Est.

Instauré en 2016, le dispositif "passeport talent", destiné à faciliter la venue des salariés les plus qualifiés, est salué par les deux députés qui estiment nécessaire de davantage le faire connaître par des "campagnes d'information" ciblées sur les employeurs et les principaux pays d'origine.

Le rapport suggère aussi de simplifier les dispositifs de recrutement des travailleurs immigrés, jugés "lourds et complexes", ce qui a pour effet de décourager les PME à embaucher. Le système de critères définis pour la délivrance des autorisations de travail est notamment jugé "opaque et aléatoire".

Publié le 22/01/2020 07:11
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française