En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 5 heures 6 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 7 heures 31 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 8 heures 45 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 10 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 11 heures 21 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 12 heures 20 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 13 heures 4 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 13 heures 36 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 14 heures 8 sec
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 14 heures 35 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 7 heures 56 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 9 heures 56 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 10 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 11 heures 37 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 13 heures 9 sec
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 13 heures 21 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 13 heures 53 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 14 heures 6 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 14 heures 35 min
Paris, 10 déc 2019 (AFP) - La Répression des fraudes a constaté 13% d'anomalies liées à des stratégies de contournement de l'encadrement des promotions mises en oeuvre par la grande distribution, à un peu plus de deux mois de l'issue des négociations commerciales entre les distributeurs et leurs fournisseurs.

"Plus de 4.500 contrôles sur l'encadrement des promotions ont ainsi été réalisés depuis l'entrée en vigueur de la mesure, avec un taux d'établissements en anomalie d'environ 13%", selon un communiqué commun mardi de Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie.

La secrétaire d'État avait assuré en octobre que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) allait effectuer 6.000 contrôles d'ici la fin de l'année.

M. Guillaume et Mme Pannier-Runacher ont réuni mardi matin les représentants des producteurs, des transformateurs et des distributeurs dans le cadre d'un comité de suivi des relations commerciales.

Lors de ce point d'étape sur la mise en oeuvre de la loi Égalim, les ministres ont souligné l'importance des négociations commerciales 2020 qui "sont les premières à se dérouler avec l'ensemble des dispositions opérationnelles". Ils ont aussi rappelé leur "détermination à préserver le cadre prévu par la loi Égalim durant la durée de l'expérimentation de deux ans".

L'interdiction de la vente à perte en grande surface sur les produits de grande consommation via une augmentation de 10% du seuil de revente (SRP) et le strict encadrement des promotions, prévus dans la loi Égalim votée fin 2018, ont en fait été mis en place début 2019, pour un essai de deux ans.

"Une fois de plus, nous avons assisté à une litanie de discours volontaristes de la part des différents acteurs, dont nous doutons de la sincérité", ont commenté la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, mardi dans un communiqué.

Si le plan de contrôles de la DGCCRF a été rappelé durant la réunion, "il ne faut pas s'en contenter: nous attendons des sanctions et une révision des lignes directrices concernant l'encadrement des promotions. Trop de contournements sont pratiqués aujourd'hui, à tel point que le grand perdant est aussi le consommateur lui-même", assurent les deux syndicats.

"Fin mars 2020, nous ferons le bilan des négociations: si le compte n'y est pas, alors oui, il faudra envisager sérieusement une révision de la Loi". Elle "devra conduire à un renforcement des dispositifs contraignants sur les contrats et sur les pratiques commerciales, mais certainement pas à leur régression", ajoutent la FNSEA et les JA.

"L'enjeu fondamental pour 2020 réside dans la revalorisation générale de l'ensemble des produits alimentaires, y compris des produits MDD (marques de distributeurs) qui ne peuvent devenir le nouveau terrain de bataille de la guerre des prix", indiquait pour sa part mardi Coop de France, qui représente les coopératives agricoles.

Publié le 10/12/2019 06:32