En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 5 min 45 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 2 heures 21 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 2 heures 57 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 4 heures 35 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 5 heures 22 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 6 heures 50 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 44 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 54 min 15 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 2 heures 13 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 2 heures 35 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 3 heures 31 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 6 heures 20 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 8 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 21 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 21 heures 54 min
Paris, 10 déc 2019 (AFP) - A Paris, des milliers voire des dizaines de milliers personnes ont défilé mardi contre la réforme des retraites dans le calme, entre Invalides et Denfert-Rochereau, mais la participation a été moins importante que celle du 5 décembre, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Contrairement à celle de jeudi qui n'avait pu démarrer pendant plus de deux heures à cause de heurts place de la République, le cortège, plus clairsemé, a avancé vite et dans une ambiance détendue.

Les premiers manifestants sont arrivés à Denfert-Rochereau à 16H30, deux heures après le départ.

"Pour une retraite totale, contre le recul social", scandaient notamment les manifestants. Parmi les autres slogans: "On ne veut pas mourir au travail", "la retraite avant l'arthrite" ou encore "poing levé contre la retraite à points".

Grève oblige, beaucoup de manifestants poussaient un vélo.

Dans la foule, cheminots, étudiants, syndicalistes, quelques blouses blanches et "gilets jaunes" mais surtout beaucoup d'enseignants.

"Si je suis en colère, c'est la faute à Blanquer, si on est un million, c'est la faute à Macron", lisait-on sur une pancarte.

À l'arrière du cortège, deux banderoles de l'Opéra de Paris, qui bénéficie d'un régime spécial de retraite pour ses danseurs et musiciens.

La mobilisation "reste importante" mais "il y a moins de monde à Paris" ainsi "qu'en province", a commenté Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, juste avant le départ du cortège.

Jeudi dernier, la manifestation parisienne avait rassemblé 65.000 personnes selon le ministère de l'Intérieur, 250.000 pour la CGT.

Dans toute la France, les manifestations avaient rassemblé 806.000 personnes, selon la place Beauvau, 1,5 million d'après la CGT, un niveau qui n'avait pas été atteint depuis 2010 et la dernière contestation sur les retraites.

Si la mobilisation dans la rue est en repli, "le mécontentement reste aussi haut", a fait valoir Philippe Martinez.

Selon lui, il n'y a pas que "la rue qui compte" et il faut "prendre ce mouvement dans son ensemble".

"On a marqué un très grand coup jeudi dernier, cela a été au-delà de nos espérances, aujourd'hui on est dans l'installation d'un mouvement", a indiqué Yves Veyrier, numéro un de FO. "Si on n'a pas de réponse, on ne va pas lâcher", a-t-il ajouté.

Pour Eric Beynel, porte-parole de Solidaires, "ce qui nous semble important, c'est que le chiffre de grévistes reconductible reste extrêmement fort".

Côté professeurs, la secrétaire générale adjointe du Snes (syndicat national des enseignants du second degré) Valérie Sipahimalani s'est montrée satisfaite: "C'est la deuxième grève majoritaire dans les collèges et les lycées, du jamais vu". Les annonces du ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer "ne nous ont absolument pas convaincus", a-t-elle poursuivi.

Plusieurs responsables de gauche étaient également présents.

"Nous voulons le retrait de la retraite à points. Qu'un gouvernement roule des mécaniques, c'est assez ordinaire, on en a connu d'autres qui prétendaient qu'ils ne céderaient jamais rien", a jugé Jean-Luc Mélenchon (LFI).

"Je suis pour que la mobilisation se prolonge tant que le gouvernement n'entendra pas raison et la raison, c'est de remettre à plat l'intégralité de la réforme", a fait valoir le Premier secrétaire du PS Olivier Faure.

Pour la porte-parole d'EELV Eva Sas, "sur la question de la retraite par points, on ne peut pas avoir confiance dans ce gouvernement".

Publié le 10/12/2019 04:50
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros