En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 6 heures 21 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 7 heures 24 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 8 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 9 heures 6 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 10 heures 50 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 11 heures 57 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 13 heures 16 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 13 heures 53 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 15 heures 52 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 6 heures 46 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 7 heures 50 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 9 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 11 heures 25 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 12 heures 26 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 13 heures 37 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 15 heures 29 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 7 heures
San Francisco, 6 déc 2019 (AFP) - Uber a révélé que près de 6.000 agressions sexuelles ont été rapportées par des utilisateurs ou des conducteurs de son service, ainsi que des tiers, aux Etats-Unis en 2017 et 2018, dans un rapport sur la sécurité publié jeudi.

Le groupe de VTC a enregistré 235 viols l'année dernière (ou "pénétration sexuelle non consensuelle").

Les autres agressions sont réparties entre différentes catégories d'attouchements ou de tentatives d'attouchements ou de pénétration de zones sexuelles ou non sexuelles - Uber comptabilise ainsi 3.000 "attouchements non consensuels d'une partie sexuelle du corps" sur les deux ans.

"Ces incidents ont été signalés sur 0,00002% des courses. Bien que rares, chacun de ces rapports représentent un individu qui a partagé une expérience très douloureuse. Même un seul signalement serait un signalement de trop", déclare le géant mondial des VTC.

C'est la première fois qu'Uber publie ce rapport, alors que l'entreprise et sa principale rivale américaine, Lyft, subissent une pression croissante face à la multiplication des plaintes d'utilisatrices victimes d'agressions.

Mercredi, 20 femmes ont porté plainte à San Francisco contre Lyft pour des agressions sexuelles ou des viols qui se sont produits dans les véhicules de chauffeurs affiliés à la société californienne. Elles s'ajoutent à 14 plaintes similaires déposées en septembre.

Les chiffres précis du nombres de procès intentés ne sont pas connus, mais les actions en justice ont conduit les deux entreprises à mettre en place différentes mesures pour mieux assurer la sécurité des passagers.

Uber et Lyft ont notamment rendu plus difficile l'usurpation d'identité par des conducteurs, renforcé les contrôles pour détecter des criminels et ajouté un bouton permettant de signaler un problème pendant le trajet.

Des fonctionnalités que les avocats des victimes considèrent comme essentiellement inefficaces.

Ils prônent l'enregistrement systématique des courses pour que les chauffeurs se sentent surveillés, une meilleure coopération avec les autorités en cas d'incident et de meilleures vérifications du passé des conducteurs.

Le rapport d'Uber révèle par ailleurs que 107 personnes ont perdu la vie suite à des accidents en 2017 et 2018, lors de trajets commandés sur son application.

En outre, 19 personnes ont été tuées lors d'agressions liées à des voyages sur Uber sur les deux ans: 8 passagers, 7 chauffeurs et 4 personnes extérieures.

juj/cjc

UBER TECHNOLOGIES

LYFT

Publié le 06/12/2019 02:09