En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 6 heures 16 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 7 heures 18 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 8 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 9 heures 36 sec
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 10 heures 45 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 11 heures 52 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 13 heures 48 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 15 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 6 heures 41 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 7 heures 45 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 8 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 9 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 11 heures 20 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 12 heures 21 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 14 heures 14 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 15 heures 23 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 7 heures
Paris, 5 déc 2019 (AFP) - La grève contre la réforme des retraites était suivie chez EDF jeudi à la mi-journée par 44% des salariés, selon la direction avec des pointes à plus de 80% dans certaines centrales nucléaires, selon la CGT.

Environ 43,9% des salariés présents, et 36,5% de l'effectif total étaient en grève jeudi à la mi-journée, avait annoncé en fin de matinée la direction de l'électricien.

La CGT faisait état de 80% de grévistes dans le secteur stratégique de la production nucléaire comme à la centrale de Saint-Alban (Isère). Il y avait, selon elle, 50% de grévistes chez Enedis à la mi-journée.

"On sera au-delà des niveaux de la grande mobilisation du 19 septembre contre le projet Hercule de scission d'EDF", a estimé Laurent Heredia, secrétaire fédéral de la CGT Energie, prévoyant "60% de grévistes à la fin de la journée".

Le 19 septembre, un salarié sur deux selon les syndicats, et un sur trois selon la direction, avait arrêté le travail pour protester contre le projet de scission du groupe, repoussé depuis dans le temps.

Trois des quatre syndicats représentatifs chez EDF - CGT, FO et l'alliance CFE-CGC-Unsa - appelaient à la grève le 5 décembre contre la réforme des retraites, la CGT prévoyant aussi des coupures d'énergie, notamment de bâtiments publics non essentiels.

EDF a constaté des baisses de charge en milieu de matinée sur trois réacteurs nucléaires (1.010 MW), avant un retour à la normale pour le pic de consommation de 13H00.

Selon la CGT, "le réseau est très tendu", du fait du froid et alors que 19 tranches nucléaires sont à l'arrêt, ce qui limite les marges de manoeuvre pour réduire la production d'électricité sans porter atteinte à l'approvisionnement.

Les 140.000 électriciens et gaziers (IEG) ont leur propre régime de retraite, qui couvre les entreprises de l'EDF "historique" (EDF, Enedis, Engie, RTE, GRDF, etc.), ainsi qu'une myriade de petites régies, soit 158 entreprises.

Les électriciens et gaziers peuvent partir jusqu'à cinq ans plus tôt s'ils sont en "service actif" et leur pension est calculée sur les six derniers mois, et non l'ensemble de la carrière comme le prévoit le projet de réforme.

mpf-cho/lum/tes

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

ENGIE

Publié le 05/12/2019 04:46