En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

01.

Borloo quitte l'UMP

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 5 heures 11 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 7 heures 42 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 9 heures 44 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 11 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 12 heures 7 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 12 heures 15 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 5 heures 38 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 9 heures 29 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 11 heures 4 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 11 heures 24 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 11 heures 36 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 11 heures 56 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 12 heures 9 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 12 heures 15 min
Paris, 2 déc 2019 (AFP) - L'établissement public "chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame" est entré en fonction le 1er décembre et réunira mardi son premier conseil d'administration sous les ordres du général Jean-Louis-Georgelin, a indiqué à l'AFP son responsable de la communication.

En nommant l'ancien chef d'état-major des armées pour piloter la reconstruction en 5 ans de la cathédrale détruite en avril dernier, le président Emmanuel Macron a misé sur un homme qui ferait avancer avec la détermination d'un chef de guerre ce chantier d'une extrême complexité, notamment en raison de sa brièveté.

"Les 5 ans, on les obtiendra par la rigueur du chantier, le choix des bonnes expertises", a récemment assuré Jean-Louis Georgelin lors d'une audition à l'Assemblée nationale durant laquelle il avait aussi vertement tancé l'architecte en chef de la cathédrale en lui demandant de plus s'exprimer sur la question d'une reconstruction à l'identique ou non de la flèche.

Deux décrets complémentaires, attendus mardi matin au Journal officiel, confirmeront les nominations du général Georgelin comme président-directeur général et de Philippe Jost comme directeur-général adjoint. Le ex-chef d'Etat-major, jusqu'ici "préfigurateur" de l'établissement, a pu procéder au choix de l'équipe d'une quarantaine de personnes qu'il dirigera.

Selon Jérémie Patrier-Leitus, en charge de la communication, la médiation culturelle et la gestion du mécénat, le général va présenter mardi "sa méthode et ses priorités immédiates dans la conduite du chantier". "Le conseil d'administration étudiera ensuite les délibérations d'usage d'un établissement public qui fonctionnera selon les mêmes règles que tous les autres", a-t-il précisé.

Cette première réunion se tiendra à la base-vie près de la cathédrale.

Le décret d'installation, signé par le Premier ministre Edouard Philippe, définit les conditions de nomination de ses dirigeants, leurs attributions ainsi que les compétences de son conseil d'administration.

Celui-ci comprend, outre le général Georgelin, douze membres : six représentant l'Etat dont le préfet d'Ile-de-France, la maire de Paris (ou son représentant), l'archevêque de Paris (ou son représentant) et trois "personnalités qualifiées, françaises ou étrangères" dont les nominations seront annoncées mardi, et enfin un représentant des personnels.

Parmi ses tâches, la définition d'"un projet scientifique et culturel assurant la mise en valeur du chantier, y compris dans sa dimension internationale, et des savoir-faire nécessaires pour la conduite des opérations".

L'établissement public pourra "se voir confier l'aménagement de l'environnement immédiat de la cathédrale, dans le cadre d'une convention conclue avec la Ville de Paris".

Il aura aussi s'assurer de la "traçabilité du montant des fonds recueillis, de leur provenance, de leur affectation et de leur consommation".

Il est par ailleurs "soumis au contrôle scientifique et technique de l'Etat prévu par le code du patrimoine", souligne le décret, alors que beaucoup se sont inquiétés des dérogations prévues par la loi Notre-Dame.

Pour la diffusion des connaissances relatives à ce joyau de l'art gothique, l'établissement devra "nouer les contacts utiles avec les milieux scientifiques, artistiques, du patrimoine et de l'architecture en France et à l'étranger".

Un conseil scientifique, un comité d'établissement, un comité des donateurs seront institués.

Le général Georgelin dispose de larges pouvoirs: préparer le budget, coordonner recettes et dépenses, conclure contrats et marchés publics, diriger le personnel, organiser des réunions d'information avec les commerçants et les riverains. Il devra établir le rapport annuel d'activité et le soumettre pour approbation au conseil d'administration puis le communiquer au ministre de la Culture. Ce rapport sera rendu public.

Publié le 02/12/2019 04:57