En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

04.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

05.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

06.

Lutter contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

07.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

01.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

02.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les 100 plus belles planches de la bande dessinée" : La BD est un art qui vaut le détour !

il y a 56 min 45 sec
décryptage > Terrorisme
Menace diffuse

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : un suspect au profil très atypique

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Société
Et Dieu (Jupiter) créa l’homme

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le chef de l'Etat Emmanuel Macron a jonglé avec les libertés fondamentales lors de son quinquennat

il y a 4 heures 50 min
décryptage > International
Influence des activités humaines

Incendies en Californie : ce dérèglement climatique qui a décidément bon dos...

il y a 4 heures 50 min
décryptage > International
Urgence énergétique

Liban : aussi une urgence énergétique géopolitique

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Environnement
Rendement

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Ursula Von der Leyen, Angela Merkel, et Christine Lagarde, trois femmes qui ont transgressé les dogmes pour sauver l’Union européenne (et qui vont peut-être y parvenir...)

il y a 4 heures 54 min
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 20 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
Enquête en cours
Jean Castex confirme qu'une attaque s'est produite "à proximité" des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 23 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une bête aux aguets" : un roman dément et addictif

il y a 1 heure 3 min
décryptage > Europe
Crier au loup

Lutter contre la montée de l’extrême-droite : pourquoi l'Allemagne multiplie les gesticulations sans se poser les bonnes questions

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces acteurs clés du quotidien auprès des plus fragiles face à l'explosion de la dépendance

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

OPA sur la droite : le pari risqué de Marion Maréchal

il y a 4 heures 50 min
décryptage > International
Accord global

Derrière aujourd'hui, il y a demain (Proverbe Libyen)

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Société
Urgence

10 000 morts dans les Ehpad dans une quasi indifférence générale : voilà pourquoi les racines de notre manque d'empathie envers les seniors sont profondes

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Santé
Stratégie contre le virus

Moins de morts, moins d’impact économique : ces voisins européens dont la France devrait urgemment s’inspirer pour ne plus être la mauvaise élève du Covid

il y a 4 heures 54 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac
il y a 4 heures 55 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 23 heures 10 min
Environnement
Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente
il y a 1 jour 1 heure
Paris, 20 nov 2019 (AFP) - Le parquet national antiterroriste (PNAT) français a requis un procès aux assises pour Ayoub El Khazzani, le tireur de l'attaque déjouée à bord d'un train Thalys Amsterdam-Paris à l'été 2015, et trois autres complices présumés, a appris mercredi l'AFP de sources concordantes.

Dans son réquisitoire définitif, le parquet demande le renvoi d'Ayoub El Khazzani, 30 ans, pour "tentative d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste", "association de malfaiteurs terroriste" et "port et détention d'armes de catégorie A et B", selon une source judiciaire.

Il réclame par ailleurs que trois autres suspects - Bilal Chatra, Redouane Sebbar, et Mohamed Bakkali - soient jugés pour "complicité de tentative d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et d'association de malfaiteurs terroriste".

Le parquet demande en revanche un non-lieu pour un quatrième homme, Youssef Siraj, qui était accusé d'avoir hébergé El Khazzani à Bruxelles avant l'attaque, ont précisé la source judiciaire et une source proche du dossier.

Il revient désormais aux juges d'instruction de rendre leur décision sur la tenue de ce procès.

Quelques mois avant les attentats du 13 novembre 2015, le 21 août 2015, Ayoub El Khazzani, monté en gare de Bruxelles, avait ouvert le feu à l'intérieur du Thalys, armé d'une kalachnikov et de neuf chargeurs pleins.

Ce citoyen marocain, alors âgé de 26 ans, agissait sur instruction d'Abdelhamid Abaaoud, coordinateur de la cellule du groupe Etat islamique (EI) ayant frappé la France et la Belgique en 2015 et 2016.

Il avait blessé deux passagers avant d'être maîtrisé par des passagers dont des militaires américains en vacances, qui avaient ainsi évité un carnage.

Dans cette enquête, Bilal Chatra a été inculpé pour avoir joué le rôle de passeur pour El Khazzani et Abaaoud, sur leur trajet de retour de Syrie au milieu du flux de migrants. Redouane Sebbar aurait, lui, participé aux préparatifs de la fusillade dans le train.

Mohamed Bakkali est pour sa part considéré comme un logisticien essentiel de la cellule jihadiste.

En décembre 2016, El Khazzani avait reconnu pour la première fois son implication dans l'attaque, rompant avec dix-huit mois de silence.

Abdelhamid Abaaoud "m'a dit que la cible était dans le Thalys, où je devais attaquer des Américains", a-t-il déclaré au juge dans une de ses auditions consultées par l'AFP. "Il m'a expliqué que le meilleur moyen de faire ma mission c'est d'utiliser des explosifs. Moi, j'ai dit que je préférais une kalachnikov", a-t-il ajouté.

Le tireur du Thalys prétend n'avoir voulu cibler que des militaires américains, en représailles aux bombardements en Syrie, et non des civils.

Il prétend avoir renoncé à son projet d'attentat à l'ultime seconde, trop tard pour éviter une bagarre avec les passagers qui voulaient le désarmer.

Dernier acte d'enquête, une reconstitution a eu lieu le 18 septembre près de Paris pour examiner successivement sa version et celle des passagers.

Publié le 20/11/2019 05:54