En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 13 heures 22 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 20 heures 12 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 20 heures 39 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 20 heures 46 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 21 heures 30 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 17 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 18 heures 49 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 19 heures 59 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 20 heures 21 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 20 heures 47 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 21 heures 17 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 13 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 17 heures
Moulins (France), 18 nov 2019 (AFP) - Le procès de deux hommes de 20 et 21 ans accusés d'avoir sauvagement tué trois personnes âgées et violé une femme à Montluçon (Allier) en 2017, s'est ouvert lundi devant la cour d'assises des mineurs à Moulins.

Les accusés, l'un vêtu d'une veste noire, le second d'une chemise sombre, sont restés impassibles, baissant parfois la tête, tout au long de l'énoncé des faits qui leur sont reprochés.

Se disant "prêts à répondre aux questions" à l'ouverture de l'audience, ils ne se sont pas adressés aux familles des victimes. "Chacun a fait ce qu'il a fait", a déclaré Zaki A.T. le plus âgé.

En raison de la "gravité et du retentissement des faits" et parce qu'un des accusés, mineur au moment des faits, avait atteint la majorité seulement quelques mois plus tard, la cour a décidé de lever partiellement le huis clos, autorisant la presse à rendre compte des débats à l'exception de l'audition de la victime du viol et des experts témoignant à ce sujet.

L'affaire avait fait naître un début de psychose dans la région de Montluçon.

Le 3 mars 2017, les policiers découvrent dans un appartement entièrement fouillé les corps de deux retraités, Massimo et Ginette Degl'innocenti, âgés respectivement de 71 et 85 ans.

L'homme gît "dans une mare de sang", son épouse dépendante et alitée depuis un accident vasculaire cérébrale est retrouvée dans son lit médical: tous deux portent de multiples traces de coups.

Quelques jours plus tard, dans le même quartier, Jeannine Ponce, 74 ans, dont la fille s'inquiétait de ne pas avoir de nouvelles, est à son tour découverte inanimée par les pompiers dans sa salle à manger, "baignant dans le sang". Allongée sur le dos, partiellement dénudée, elle présente également de nombreuses plaies.

Plusieurs éléments permettent aux enquêteurs de faire le lien avec les deux meurtres précédents et le viol d'une jeune femme commis la même nuit que le meurtre de Jeannine Ponce.

Un policier enquêteur des services de la police judiciaire de Clermont-Ferrand a raconté à la barre le "calvaire des victimes": coups de pieds dans le ventre, coups de couteaux, bouteille en verre brisée sur la tête, bombes insecticides vidées dans la bouche, évoquant une "violence extrêmement rare".

Le 13 mars, les policiers avaient arrêté Zaki A.T., 18 ans, très vite mis en examen pour les trois meurtres et le viol. L'autre accusé, alors âgé de 17 ans, avait été arrêté dix jours plus tard à Clermont-Ferrand.

Les auteurs ont dérobé seulement quelques euros à leurs victimes, les trois personnes âgées vivant dans des conditions modestes.

Les accusés, tous deux originaires de Mayotte, ont été envoyés en métropole par leur famille à l'adolescence, l'un pour lui "éviter les mauvaises fréquentations", l'autre en raison de son comportement.

Le plus jeune a déjà été condamné à huit mois d'emprisonnement, notamment pour violence avec arme; le second a plusieurs fois été condamné pour vol. Ils comparaissent notamment pour "meurtres accompagnés ou suivis d'actes de torture ou de barbarie" et "viol en réunion". Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité pour le plus âgé, jusqu'à 30 ans de réclusion pour celui qui était mineur au moment des faits.

Publié le 18/11/2019 04:51
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros