En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

05.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

07.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 11 heures 1 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 12 heures 31 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 16 heures 25 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 17 heures 29 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 18 heures 6 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 18 heures 32 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 19 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 10 heures 49 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 11 heures 49 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 13 heures 36 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 16 heures 56 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 17 heures 34 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 18 heures 4 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 18 heures 26 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 19 heures 11 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 19 heures 40 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 20 heures 14 min
Paris, 17 nov 2019 (AFP) - La République en marche veut "tenir" sur la réforme des retraites en dépit d'un risque de convergence des conflits sociaux, que ses alliés centristes ont pour leur part appelé dimanche à désamorcer par une "conférence sociale".

"Je suis certain que la majorité tiendra car nous avons la conviction que ce que nous faisons est juste", a assuré sur franceinfo le patron de La République en marche, Stanislas Guérini, alors que le premier anniversaire du mouvement des "gilets jaunes" a été émaillé de violences samedi à Paris.

Interrogé sur le risque d'une "convergence" des colères qui s'expriment à l'université, à l'hôpital, à la SNCF ou encore chez les pompiers, lors de la journée de mobilisation interprofessionnelle du 5 décembre contre la réforme des retraites, M. Guérini a dit ne pas le craindre. Notre responsabilité c'est de garder la porte du dialogue ouverte", a-t-il affirmé.

Les partenaires sociaux doivent être reçus par Edouard Philippe la semaine du 25 novembre sur le projet de réforme des retraites. Les syndicats représentatifs de la SNCF sont invités à une réunion jeudi avec le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye et le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Mardi, Edouard Philippe avait mis en garde les cadres de la macronie sur les turbulences à venir et la nécessité de serrer les rangs.

"Il y a évidemment un foyer de préoccupation qui est très fort. Il y a une inquiétude pour l'avenir du pays qui est marquée", a reconnu M. Guérini. "Nous sommes à la fois lucides sur les colères et les inquiétudes qui peuvent s'exprimer mais résolus à continuer la transformation".

Pour éviter la "coagulation" des conflits, les élus centristes du MoDem et de l'UDI ont demandé, dans une tribune publiée par le Parisien, l'organisation avant le 5 décembre d'une "grande conférence sociale" réunissant syndicats et patronat, en vue notamment d'augmenter les salaires pour réduire les "inégalités" et répondre au défi de la transition écologique.

"Le gouvernement a augmenté le pouvoir d'achat en allégeant la feuille d'impôt, les entreprises et les syndicats doivent s'accorder pour augmenter la feuille de paie", suggèrent le chef de file des députés MoDem Patrick Mignola, celui des sénateurs centristes Hervé Marseille, et le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde, au terme d'une semaine de mobilisations des étudiants, des personnels de santé puis des "gilets jaunes".

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a elle rejeté l'hypothèse d'une "coagulation" des conflits. Une "martingale", selon elle destinée à "alimenter le désordre".

Elle a aussi déploré que le mouvement des "gilets jaunes" soit depuis plusieurs mois "gangrené" par l'ultragauche violente.

Le chef de la France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon compte sur une convergence des mécontentements, entre ceux qui défileront le jeudi 5 décembre et les "gilets jaunes" qui manifesteront deux jours plus tard.

"J'espère que ceux qui auront été dans la lutte le 5 viendront aussi le samedi, dans la rue", a lancé M. Mélenchon sur France 3.

Il s'agit pour lui de mettre la pression sur Emmanuel Macron chez qui, selon le député, "seul le rapport de force arrive jusqu'à son cerveau".

L'eurodéputé LR François-Xavier Bellamy a jugé pour sa part "possible que les colères se rejoignent" mais sans le souhaiter.

Pour lui, les "gilets jaunes" sont "le symptôme du fait qu'aujourd'hui, beaucoup de Français ont le sentiment que pour être entendus il faut passer par l'attention, la confrontation, et parfois par la violence".

Publié le 17/11/2019 06:03