En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : ce que le gouvernement devrait faire d’urgence pour sauver la crédibilité de la parole publique

02.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

03.

Ordre de grandeur : les retraites des fonctionnaires représentent un montant supérieur au budget de l’Education nationale

04.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

05.

Deux brunes et une blonde lorgnent vers l’Elysée

06.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

07.

La France, cette grande malade de la liberté

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

02.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

05.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

06.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

ça vient d'être publié
pépites > Défense
Théâtre des opérations
Des combattants syriens djihadistes seraient présents au Karabakh, selon Emmanuel Macron
il y a 1 heure 23 min
pépites > Santé
Stratégie contre le virus
Coronavirus : la région parisienne pourrait passer en "alerte maximale" dès lundi, selon Olivier Véran
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Joaquin Sorolla. Lumières espagnoles" : "Petit fils de Velázquez, fils de Goya", Sorolla enfin connu et reconnu en France

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Laëtitia" de Jean-Xavier de Lestrade : hymne à la vie

il y a 3 heures 42 min
pépites > Défense
Chemin de la paix
Haut-Karabakh : Emmanuel Macron, Vladimir Poutine et Donald Trump appellent à un cessez-le-feu immédiat
il y a 6 heures 9 min
décryptage > Défense
Budget

L’absence de plan de relance pour la Défense est une faute

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Economie
Chiffres

Ordre de grandeur : les retraites des fonctionnaires représentent un montant supérieur au budget de l’Education nationale

il y a 9 heures 53 min
décryptage > Economie
Effets d'aubaine

Diriger l’épargne des Français vers les PME : cette vieille lune qui exempte banques et fonds d’investissement de leurs responsabilités

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Politique
Chronique résolument féminine

Deux brunes et une blonde lorgnent vers l’Elysée

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Fortnite part à l’attaque de Google et de Apple et sonne l’heure de la révolte contre les GAFA

il y a 12 heures 19 min
light > High-tech
Mise à jour
Microsoft : une panne mondiale affecte la messagerie Outlook
il y a 1 heure 46 min
pépites > Politique
Sénatoriales
Gérard Larcher est réélu président du Sénat
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Cinéma "écolo" : plus écolo, tu meurs. Certains films dans la nature sont un régal, quelques uns à classer parmi les pépites (mais pas tous)

il y a 3 heures 28 min
pépites > International
Novitchok
Alexeï Navalny accuse Vladimir Poutine d'avoir commandité son empoisonnement
il y a 4 heures 39 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron veut se débarrasser de LREM, Marine Le Pen se repositionner comme une gentille maman; Schiappa agace l’Elysée, le Covid le déboussole; Les écolos ? Des Hitler du bien pour Depardieu
il y a 8 heures 10 min
décryptage > Politique
Atteinte aux libertés

Loi Avia : retoquée en France, recyclée à Bruxelles

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Santé
Impact de la maladie

Alzheimer est aussi un défi économique pour la société mais personne ne semble comprendre pourquoi il est essentiel de s’en préoccuper

il y a 10 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Les Républicains
Bruno Retailleau est favorable au passage aux 37 heures
il y a 11 heures 41 sec
décryptage > Environnement
Virus des forêts

Epidémies à tous les étages : les virus qui s’attaquent aux forêts sont en nette augmentation à travers la planète

il y a 11 heures 58 min
décryptage > Politique
Nouvelles restrictions

Covid-19 : ce que le gouvernement devrait faire d’urgence pour sauver la crédibilité de la parole publique

il y a 12 heures 30 min
Paris, 15 nov 2019 (AFP) - Deux nouveaux suspects dans l'enquête sur un projet d'attaque contre le président Emmanuel Macron en novembre 2018 ont été présentés vendredi à un juge antiterroriste en vue d'une mise en examen, a-t-on appris de sources concordantes.

Les deux hommes, de 30 et 45 ans, avaient été arrêtés mardi en Moselle et placés en garde à vue à la demande des magistrats instructeurs, a indiqué à l'AFP une source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

Ils ont été déférés vendredi après-midi devant un juge d'instruction du pôle antiterroriste du tribunal de Paris en vue d'une mise en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", a précisé cette source.

Selon une source proche du dossier, ces deux suspects sont soupçonnés d'avoir "pris part à des réunions au cours desquelles étaient évoquées des projets d'action violente notamment contre le président de la République".

Quatre sympathisants de l'extrême droite radicale, en contact via une page Facebook contestataire baptisée "Les Barjols", sont déjà mis en examen dans ce dossier, dont les deux principaux sont toujours en détention provisoire.

Ils sont accusés d'avoir évoqué un projet d'attaque contre le président Macron lors de sa tournée liées aux commémorations du 11-Novembre. Selon une source proche de la défense, les menaces étaient cependant restées vagues et inabouties.

Les enquêteurs s'étaient décidés à intervenir après avoir eu vent du déplacement d'un retraité isérois en Moselle, où Emmanuel Macron se trouvait pour son périple mémoriel sur le centenaire de la fin de la Grande Guerre

Ce dernier administrait la page identitaire des "Barjols" dans l'Isère, vecteur de ses appels enflammés aux accents de sédition, notamment contre l'immigration, considérée par eux comme la source principale des maux de la société française. Une page particulièrement active à l'aube du mouvement des gilets jaunes.

"Il semble que le président de la République était pour eux une cible potentielle, même si le projet n'était pas abouti", avait déclaré en 2018 au JDD le secrétaire d'État à l'Intérieur et ex-n°1 de la DGSI Laurent Nunez.

Publié le 15/11/2019 06:15