En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

07.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > Justice
MoDem
François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics
il y a 3 heures 35 min
Madrid
COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité
il y a 5 heures 4 min
light > Culture
The White House Plumbers
HBO prépare une série télévisée sur le scandale du Watergate
il y a 8 heures 38 min
pépite vidéo > International
Incendies
Les images impressionnantes du ciel orange à Sydney
il y a 9 heures 50 min
pépites > Société
#UberCestOver
Uber reconnaît que 6.000 agressions sexuelles ont été signalées en deux ans aux Etats-Unis
il y a 11 heures 33 min
pépites > International
Fulanis
Bernard-Henri Lévy alerte sur le massacre des chrétiens au Nigeria
il y a 12 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 16 heures 56 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet
il y a 17 heures 17 min
light > Culture
Classe politique
Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly
il y a 3 heures 58 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 5 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 43 min
pépite vidéo > Europe
Auschwitz
Angela Merkel déclare que la mémoire des crimes nazis est "inséparable" de l'identité allemande
il y a 9 heures 7 min
pépites > France
Pédagogie
Retraites : Edouard Philippe présentera "l'intégralité du projet du gouvernement" mercredi prochain
il y a 10 heures 15 min
pépites > France
Champions du monde
La France est le pays de l'OCDE avec la fiscalité la plus lourde
il y a 12 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 13 heures 12 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 14 heures 9 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 15 heures 42 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 17 heures 8 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 17 heures 34 min
Paris, 14 nov 2019 (AFP) - Le Sénat, dominé par l'opposition de droite, a mis brutalement fin jeudi à l'examen en première lecture du projet de budget de la Sécurité sociale pour protester contre ce qu'il considère être un "mépris" du Parlement de la part de l'exécutif.

Le Sénat a voté le rejet de la partie recettes, puis de l'ensemble du texte, par 281 voix contre, zéro pour et 60 absentions.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale sera examiné en nouvelle lecture au Sénat le week-end des 30 novembre et 1er décembre, après être repassé par l'Assemblée nationale le 25 novembre. Il retournera devant les députés le 2 décembre en vue de son adoption définitive.

Ce sont les annonces d'Emmanuel Macron, depuis Epernay, qui ont déclenché l'ire des sénateurs, de droite comme de gauche, provoquant un incident parlementaire, qualifié d'"exceptionnel" par le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau.

Les sénateurs se considèrent comme court-circuités, amenés à débattre d'un texte "obsolète", voire "insincère".

"Ca n'est ni plus ni moins que le mépris du Parlement et du Sénat de la République", a dénoncé M. Retailleau.

"C'est un dysfonctionnement institutionnel majeur (...) mais c'est aussi prendre le risque d'accroître le malaise démocratique", a estimé le sénateur de Vendée.

"Si le président de la République pense encore, après l'épisode des +gilets jaunes+, qu'il peut se poser en face à face du peuple ou de la rue (... ) il connaîtra un grave désenchantement", a-t-il mis en garde.

Alors que le personnel hospitalier manifestait jeudi un peu partout en France, le président de la République a annoncé qu'un "plan d'urgence conséquent" pour l'hôpital serait dévoilé à l'issue du Conseil des ministres mercredi prochain. Soit au lendemain du vote prévu du Sénat sur l'ensemble du budget de la Sécu.

La séance au Palais du Luxembourg a été immédiatement suspendue. A l'issue d'une conférence des présidents convoquée en urgence, elle a repris en début de soirée, le temps pour les sénateurs de rejeter la partie recettes du budget, signant ainsi la fin anticipée de l'examen du texte.

"Il est normal que le président de la République s'exprime quand un mouvement social est en cours dans notre pays", a justifié la ministre de la Santé Agnès Buzyn, disant cependant comprendre "l'inconfort" des sénateurs.

"Que le président de la République prenne la mesure du problème hospitalier c'est une bonne chose (...) mais pourquoi les mesures n'étaient-elles pas comprises dans le projet de loi qui nous était soumis", a interrogé le président du groupe centriste Hervé Marseille.

"Le président encore une fois méprise le Parlement", a dénoncé la présidente du groupe CRCE à majorité communiste Eliane Assassi, tandis que le socialiste Yves Daudigny estimait qu'il "bafoue notre fonctionnement démocratique".

Claude Malhuret, président du groupe Indépendants, a fait entendre une voix plus mesurée. "Je conçois bien que nous sommes dans une situation inédite. La question qui se pose, c'est est-ce qu'il faut dramatiser cette situation?"

Un premier coup de semonce s'était traduit mardi, à l'ouverture des débats, par une suspension de séance de plusieurs heures, les sénateurs, reprochant déjà à la ministre de la Santé de les tenir à l'écart des futures mesures, alors que des informations avaient fuité dans la presse le weekend précédent.

Publié le 14/11/2019 08:46
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

05.

Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

07.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !