En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

05.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

07.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 11 heures 2 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 12 heures 32 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 16 heures 26 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 17 heures 30 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 18 heures 7 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 18 heures 33 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 19 heures 29 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 19 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 10 heures 50 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 11 heures 50 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 13 heures 38 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 16 heures 58 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 17 heures 36 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 18 heures 5 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 18 heures 28 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 19 heures 12 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 19 heures 41 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 20 heures 15 min
Paris, 13 nov 2019 (AFP) - La romancière Karine Tuil a remporté mercredi le prix Interallié pour "Les choses humaines" (Gallimard), puissant roman autour d'une affaire de viol qui nous parle aussi de domination, des faux-semblants et du culte de la performance.

Le roman, le 11e de l'écrivaine, a figuré dans les sélections du Goncourt et du Femina et est en lice pour le Goncourt des lycéens qui sera décerné jeudi.

Sorti en août le roman s'est déjà écoulé à 34.000 exemplaires selon des données de GfK citées par le magazine professionnel Livres Hebdo. Elle a été récompensée par un jury exclusivement masculin.

Elle était en lice face à Bruno de Cessole ("L'île du dernier homme", Albin Michel) et Olivier Frébourg ("Où vont les fils?", Mercure de France).

Il est question de sexe, de pouvoir et de médias dans "Les choses humaines". Alexandre, le fils brillant d'une famille en vue (Jean, le père, est un journaliste vedette de la télé, sa mère Claire est une essayiste féministe reconnue) est accusé de viol. Karine Tuil nous présente les faits sans fioritures et nous fait suivre de bout en bout le procès d'Alexandre.

Le lecteur se retrouve dans la peau d'un juré de cour d'assises. L'écrivaine laisse chacun de ses lecteurs se positionner avec son âme et conscience et prendre le temps de la réflexion.

"J'ai commencé à travailler sur ce sujet en 2016, bien avant #MeToo et l'affaire Weinstein parce que c'est un sujet qui fait appel à des ressorts intimes, on n'écrit pas par hasard sur les agressions sexuelles", confiait la romancière rencontrée récemment par un journaliste de l'AFP.

"J'ai une fascination pour les grands enjeux de société. Ça vient de ma formation de juriste. Les grandes questions politiques, morales, éthiques qui sont soulevées dans notre société m'influencent car je considère que le roman est le lieu du questionnement", ajoutait-elle.

- "La complexité du monde" -

Karine Tuil, 47 ans, aime décrypter ce qu'elle appelle "la complexité du monde". Son terreau romanesque est le réel.

"Le roman est pour moi un objet de tâtonnement et de connaissance, d'exploration finalement. Avec le roman, j'essaye de comprendre la réalité telle qu'elle nous est donnée", soulignait la romancière au cours de son entretien avec l'AFP.

Au fil de son oeuvre ("L'invention de nos vies", "L'insouciance"...), la romancière décrit comme personne les enjeux de pouvoir. Elle révèle les faux-semblants qui obscurcissent le réel (le père d'Alexandre ne vit plus avec Claire, collectionne les jeunes conquêtes, mais aime en fait une femme de son âge, Claire est féministe mais trouve des circonstances atténuantes à son fils...). La romancière n'hésite pas à embrasser de nombreux sujets. Il est ainsi question de la tuerie antisémite de Toulouse par Mohamed Merah. La victime d'Alexandre, Mila, a échappé au tueur dans la cour de son école toulousaine...

Accusé de viol et reconnu coupable, Alexandre s'en sortira plutôt bien.

"Un procès raconte la société d'aujourd'hui mais aussi la tension des rapports sociaux. Selon votre place sociale, vous n'allez pas être jugé de la même façon", résume Karine Tuil, qui revendique un rôle de "témoin et observatrice" de son temps.

L'an dernier, le prix avait été décerné à Thomas B. Reverdy pour "L'hiver du mécontentement" (Flammarion).

aje/alu/ide

GFK

Publié le 13/11/2019 01:39