En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 11 heures 49 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 13 heures 41 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 15 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 16 heures 58 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 17 heures 24 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 18 heures 48 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 19 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 20 heures 26 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 21 heures 57 sec
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 12 heures 54 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 14 heures 11 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 16 heures 14 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 16 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 17 heures 6 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 17 heures 44 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 19 heures 15 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 20 heures 1 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 20 heures 55 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 21 heures 30 min
Paris, 22 oct 2019 (AFP) - Le président du constructeur automobile français Renault, Jean-Dominique Senard, a estimé mardi que le futur directeur général du groupe, successeur de Thierry Bolloré récemment limogé, ne serait pas obligatoirement français, lors d'une interview sur France Inter.

"Ce n'est pas une absolue nécessité" que le futur directeur général de Renault soit un Français, a déclaré M. Senard, tout en soulignant que la recherche d'un nouveau dirigeant était toujours en cours.

"Très honnêtement, aujourd'hui je n'en sais rien. Tout est ouvert. Il n'y a aucune espèce de restriction par rapport à la nationalité de la personne", a-t-il ajouté, reconnaissant qu'il avait déjà en tête quelques noms de candidats possibles.

Le conseil d'administration de Renault avait décidé le 11 octobre de démettre de ses fonctions le directeur général Thierry Bolloré, qui avait été nommé par l'ancien patron Carlos Ghosn, assigné à résidence au Japon où il doit être jugé l'an prochain pour diverses malversations présumées.

M. Senard avait justifié cette éviction par la nécessité de donner un "nouveau souffle" au constructeur français et à son alliance avec Nissan.

Le départ de M. Bolloré, en poste depuis un an et demi et qui était contesté au Japon, est survenu peu après celui du directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa.

M. Senard avait souligné lors d'une conférence de presse que le prochain directeur général du groupe au losange devrait avoir "la capacité de comprendre le caractère impératif de l'alliance et la culture internationale" ainsi que "la capacité à insuffler dans le groupe un esprit de responsabilisation" afin de "briser les silos" qui selon lui affectent le bon fonctionnement de Renault.

Des sources proches de Renault ont évoqué des problèmes de "performance" et de "management" au sujet de M. Bolloré. Le groupe a d'ailleurs annoncé la semaine dernière qu'il abaissait ses objectifs financiers annuels et à moyen terme, après avoir dévoilé des ventes en baisse de 1,6% au troisième trimestre.

"L'affaire Ghosn pour nous c'est le passé. L'entreprise a besoin d'autre chose (...). Les équipes n'en peuvent plus, elles veulent regarder devant", a encore affirmé M. Senard sur France Inter, assurant que la relance du partenariat industriel avec Nissan était désormais la priorité.

"Les dirigeants de nos groupes doivent faire en sorte que les équipes maintenant vraiment, avec la meilleure volonté du monde, travaillent ensemble", a-t-il dit, alors que la relation entre le management des deux constructeurs souffre de tensions anciennes.

"J'ai découvert une alliance en beaucoup plus mauvais état que je l'avais imaginé et cela se répare lentement", a poursuivi M. Senard.

Interrogé sur un possible abaissement de la participation de 43% de Renault dans Nissan, le dirigeant n'a rien écarté. "Il ne faut jamais exclure quoi que ce soit" mais "le sujet n'est pas là aujourd'hui", a-t-il estimé.

De la même façon, il a constaté que le mariage avorté au printemps avec le constructeur italo-américain Fiat Chrysler n'était "aujourd'hui pas sur la table".

Une éventuelle renaissance de ce projet défendu par M. Senard n'est pourtant pas exclue à l'avenir. "J'ai toujours dit qu'il ne faut jamais dire jamais mais il faut que les circonstances soient là pour que tout le monde se sente à l'aise avec une éventualité de cette nature", a estimé le président de Renault.

aro/pn/nth

Renault

NISSAN MOTOR

Publié le 22/10/2019 09:30