En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > International
Menace
Les Etats-Unis accusent le Hezbollah de stocker du nitrate d'ammonium en Europe
il y a 7 heures 34 min
pépites > France
Prudence
Inondations : le Gard en alerte rouge, la Lozère et l'Hérault en vigilance orange
il y a 9 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 10 heures 42 min
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 11 heures 28 min
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 12 heures 52 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 14 heures 15 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 15 heures 11 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 15 heures 15 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 15 heures 16 min
pépites > Economie
Blacklist
Interdiction de TikTok aux Etats-Unis : la Chine annonce des mesures de rétorsion
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 10 heures 38 min
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique"
il y a 10 heures 47 min
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 12 heures 1 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 14 heures 36 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 15 heures 15 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 15 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 23 heures 44 min
Cleveland (Etats-Unis), 21 oct 2019 (AFP) - Quatre géants de l'industrie pharmaceutique, accusés d'avoir alimenté la crise des opiacés qui ravage les Etats-Unis, ont trouvé lundi un accord à l'amiable leur permettant d'éviter un procès fédéral inédit qui devait s'ouvrir dans l'Ohio.

Les avocats des centaines de collectivités locales qui poursuivent en justice laboratoires et distributeurs de médicaments anti-douleur aux opiacés ont confirmé lundi matin qu'un accord avait été trouvé entre les distributeurs Cardinal Health, McKesson, AmerisourceBergen et le laboratoire israélien Teva, d'une part, et deux comtés de l'Ohio, dont les plaintes devaient être examinées en premier dans le cadre d'un procès-test, d'autre part.

"Les efforts du juge (Dan) Polster pour résoudre le litige fédéral des opiacés ont permis des accords de principe avec nos clients, les comtés de Cuyahoga et Summit", particulièrement touchés par cette crise qui tue quelque 130 personnes par overdose par jour aux Etats-Unis, ont déclaré les avocats dans un communiqué.

Si le procès qui devait s'ouvrir lundi matin n'aura donc pas lieu, les avocats des plaignants soulignent qu'"il ne s'agit pas d'une solution globale".

Il reste à trouver un accord plus large pour solder l'ensemble des plaintes - quelque 2.700 avec des collectivités locales en tous genres y compris la quasi-totalité des Etats américains - qui lui pourrait se chiffrer en dizaines de milliards de dollars, potentiellement le plus important depuis l'accord trouvé avec les grands cigarettiers américains en 1998.

Selon des sources citées par des médias américains, un accord plus large pourrait être annoncé dans la journée.

Les dernières informations faisaient état d'un possible accord global d'un montant de quelque 50 milliards de dollars, qui solderait définitivement les plaintes contre les laboratoires Johnson & Johnson et Teva, ainsi que celles contre les distributeurs AmerisourceBergen, McKesson et Cardinal Health, responsables de la distribution de 90% des médicaments américains.

Le laboratoire Purdue, fabriquant du célèbre opiacé OxyContin a vu les plaintes contre lui suspendues depuis qu'il s'est placé en septembre sous la protection de la loi des faillites, proposant de payer entre 10 et 12 milliards de dollars pour solder les plaintes à son encontre.

Ces laboratoires et distributeurs sont accusés d'avoir fait, à partir de la fin des années 90, la promotion agressive d'anti-douleurs aux opiacés alors même qu'ils connaissaient leur puissance addictive.

Ils sont aussi accusés d'avoir ignoré les signaux d'alarme qui montraient leur utilisation abusive, afin de tirer profit de ce juteux marché.

Publié le 21/10/2019 04:02