En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

03.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

04.

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

05.

Covid-19 : l'hémisphère sud a réussi à échapper à la grippe pendant son hiver 2020

06.

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

07.

Parquet national financier : Eric Dupond-Moretti cible trois magistrats et demande une enquête administrative

01.

Quand Sarkozy tente d'attirer Jospin dans ses filets...

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Beatrice Dalle & Anthony Delon épousent des jeunesses; Julie Gayet & Francois H. s’engueulent en regardant le foot; Angelina veut pourrir la vie de Brad Pitt, Jade Hallyday commence à pourrir celle de sa mère; Yannick Noah fait ses besoins dehors

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Nous avons tué Dieu. Et un autre a pris sa place : jeune, vigoureux, conquérant.

03.

COVID-19 : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion gouvernemental ?

04.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

05.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Où vont les vents sauvages ?" de Nick Hunt : un voyage qui marie intelligemment nature et culture… belle approche des lieux mais médiocre jugement sur les habitants

il y a 8 heures 11 min
light > Culture
Star du doublage et comédien inoubliable
L'acteur Roger Carel est mort à l'âge de 93 ans
il y a 15 heures 38 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le cocorico trahit le coq gaulois et quand le pilote démêle ses fuseaux : c’est l’actualité des montres
il y a 18 heures 19 min
light > Science
Moby Dick
Protéger les baleines d'un risque de collision en écoutant leurs chants
il y a 20 heures 41 min
décryptage > Economie
Repenser l'économie

Plan de relance : l’argent ne fait pas le changement

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Religion
Ite missa est

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Science
Grrrrr

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

il y a 22 heures 10 min
décryptage > Politique
Socle électoral

LFI / EELV-PS : qui a vraiment le vent en poupe pour 2022 ?

il y a 22 heures 29 min
décryptage > Santé
Lutte contre le coronavirus

Covid-19 : affinement bienvenu de la stratégie gouvernementale, même défauts opérationnels majeurs

il y a 23 heures 6 sec
décryptage > Culture
Iegor Gran

"Les services compétents" de Iegor Gran : Tartuffe au pays des Soviets, une histoire vraie et un excellent récit romanesque

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

il y a 8 heures 31 min
pépites > Justice
Affaire des "écoutes"
Parquet national financier : Eric Dupond-Moretti cible trois magistrats et demande une enquête administrative
il y a 16 heures 5 min
décryptage > Politique
Nominations

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

il y a 20 heures 29 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan
il y a 20 heures 43 min
pépite vidéo > International
Reconfinement
Coronavirus : Israël entre dans une nouvelle phase de confinement ce vendredi
il y a 21 heures 31 min
décryptage > Economie
Crise sociale

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

il y a 22 heures 2 min
pépites > Economie
Chrysanthèmes
2.000 fleuristes ont fermé définitivement leur magasin depuis le début de la crise sanitaire
il y a 22 heures 18 min
décryptage > Politique
Faillite en vue ?

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

il y a 22 heures 46 min
Piqure
Le frelon asiatique envahit la Bretagne
il y a 23 heures 36 min
Paris, 20 oct 2019 (AFP) - Élus, anciens élus PS ou écologistes et sympathisants ont publié dimanche un "manifeste pour un pôle de gauche dans la majorité", afin de porter "une voix sociale et républicaine" attentive à "la réduction des inégalités et la laïcité".

Les 72 signataires de cette tribune publiée dans le Journal du Dimanche entendent construire ce pôle indépendant de LREM autour du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et du secrétaire d'État à la Fonction publique Olivier Dussopt, également issus du Parti socialiste.

Le patron de LREM Stanislas Guerini a salué sur Twitter cet engagement "pour la réussite de ce quinquennat, au-delà des étiquettes partisanes", ajoutant que "le rassemblement des forces progressistes est essentiel pour la réussite du pays".

Numéro deux du parti présidentiel, Pierre Person s'est aussi dit sur le réseau social "heureux d'accueillir les élus de #TerritoiresDeProgrès, futur pôle de gauche et écologiste, au sein de la majorité".

"En tant que sociaux-démocrates longtemps marginalisés, nous nous sentons dépositaires d'une culture de gouvernement plus proche aujourd'hui du réformisme gouvernemental que de la dérive illibérale de la gauche protestataire", écrivent les signataires, dont le maire de Strasbourg Roland Ries ou l'ancien secrétaire d'État François Loncle.

Ces soutiens d'Emmanuel Macron, qui ont vécu "l'implosion" du PS et "la sanction électorale du grand écart de la gauche" lors du quinquennat Hollande, se disent "convaincus qu'il faut élargir la majorité présidentielle, la rendre plus pluraliste et y faire entendre fortement une voix sociale et républicaine".

Aujourd'hui, "le cap est le bon et la France est gouvernée", jugent-ils, "malgré de regrettables maladresses" et la nécessité, selon eux, de "régénérer notre démocratie par la mobilisation des territoires et la participation citoyenne."

Alors que "le pacte républicain est fragilisé" par de "profondes fractures sociales, territoriales et culturelles", ils soulignent que "la réduction des inégalités et la laïcité doivent rester au coeur de nos valeurs".

"L'impératif écologique et la transition énergétique, sauf à se heurter à des résistances violentes, nécessitent l'accompagnement plutôt que l'ostracisation des professions et des populations les plus exposées aux changements de notre modèle de croissance", ajoutent-ils, un an après le déclenchement de la crise des "gilets jaunes".

Ils précisent "adhér(er) à l'ambition d'égalité des chances et de mobilité sociale par une revalorisation du mérite et du travail".

Pour "réinvestir la République au coeur de nos territoires", contre le "darwinisme du marché foncier" et "les centralismes urbains", ils appellent à une "revue générale de la présence territoriale des services publics et à un Pacte national d'aménagement du territoire entre tous les acteurs territoriaux".

Et après la crise des "gilets jaunes" qui a transformé le rapport des Français à la politique, ils affirment la nécessité d'être "sans complaisance avec les mensonges du populisme" notamment, avec "en contrepartie une éthique politique scrupuleuse et un usage reconsidéré de la force publique lorsqu'elle est nécessaire".

M. Le Drian est à la manoeuvre depuis plusieurs mois pour constituer une sensibilité de gauche, qui serait un pendant à "La République des maires" de l'édile d'Angers Christophe Béchu, orientée au centre-droit.

Publié le 20/10/2019 06:04