En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

ça vient d'être publié
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 12 heures 21 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 13 heures 9 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 13 heures 55 min
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 15 heures 22 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 15 heures 41 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 19 heures 6 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 19 heures 44 min
décryptage > International
Moderne... mais féroce

En Arabie Saoudite, « réforme » rime avec « répression »

il y a 20 heures 7 min
décryptage > France
Agriculture

Revenus désastreux des agriculteurs : et si les banques étaient juridiquement en partie responsables ?

il y a 20 heures 8 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment la momie de Ramsès II a bénéficié d'une "seconde jeunesse" grâce à une exposition organisée à Paris en 1976

il y a 20 heures 9 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 12 heures 45 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 13 heures 32 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 14 heures 47 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 15 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Politique
Sectarisme à tous les étages

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Economie
Un but bien défini

La politique économique de Trump, une politique parfaitement prévisible

il y a 20 heures 8 min
décryptage > International
Automne chinois

Hong Kong ou l’illustration que la Révolution de velours tchèque ne serait plus possible 30 ans après ?

il y a 20 heures 9 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

il y a 20 heures 10 min
Paris, 16 oct 2019 (AFP) - Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré mercredi qu'il allait se rendre très "prochainement" en Irak pour discuter de la création dans ce pays d'un "dispositif" international pour juger les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

"Il (faut) faire en sorte, avec les autorités irakiennes, que l'on puisse trouver les moyens d'avoir un dispositif judiciaire susceptible de juger l'ensemble de ces combattants, y compris a priori les combattants français (...), de juger ceux qui seraient pris en charge par les forces irakiennes", a-t-il affirmé sur la chaîne BFMTV et la radio RMC.

"C'est ce sur quoi nous allons parler avec les autorités irakiennes", a ajouté le ministre français des Affaires étrangères sans préciser quand il se rendrait à Badgad.

Interrogé sur d'éventuels nouveaux transferts de jihadistes étrangers, notamment français, des camps kurdes où ils sont détenus en Syrie vers l'Irak, il a simplement répondu : "le sujet principal n'est pas celui-là, là, maintenant".

Une dizaine de jihadistes français détenus par les forces kurdes syriennes ont déjà été transférés fin janvier en Irak pour y être jugés.

L'offensive turque lancée le 9 octobre contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) dans le nord de la Syrie fait craindre des évasions de jihadistes étrangers détenus par les Kurdes syriens.

Elle pose aussi avec plus d'acuité encore la question de leur jugement alors que les Kurdes syriens, abandonnés par les Etats-Unis, ont fait appel au régime de Damas pour assurer leur sécurité face aux Turcs.

Environ 12.000 combattants du groupe Etat islamique (EI), dont 2.500 à 3.000 étrangers, sont détenus dans les prisons sous contrôle des Kurdes, selon des chiffres de sources kurdes. Et les camps de déplacés du nord-est syrien accueillent environ 12.000 étrangers, 8.000 enfants et 4.000 femmes.

Sept pays européens (France, Royaume-Uni, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Suède et Danemark) discutent depuis plusieurs mois de la possible mise en place d'un tribunal international en Irak pour juger les jihadistes étrangers.

Ils ont eu une réunion à ce sujet mardi à Bagdad, a confirmé le ministère néerlandais des Affaires étrangères, tout en soulignant que "les discussions sont à un stade exploratoire".

Les Européens, premiers concernés par les risques d'attentat, craignent pour leur sécurité si les Kurdes, engagés face aux Turcs, ne peuvent plus tenir ces camps, situés dans l'extrême-nord est de la Syrie, près de la frontière turque.

Ces camps ne sont pas pour l'heure menacés, a assuré Jean-Yves Le Drian. "Aujourd'hui, oui", ils sont tenus par les Kurdes, a-t-il souligné.

"A ma connaissance, à l'heure actuelle, l'offensive turque et le positionnement des FDS (alliance kurdo-arabe, ndlr) n'ont pas abouti à ce que ces camps-là, qui sont essentiellement dans l'est du nord-est syrien, soient menacés dans (leur) sûreté et sécurité indispensables", a-t-il relevé.

"Il y a eu à l'ouest une rébellion interne dans le camp de Aïn Issa où neuf femmes se seraient échappées", a-t-il par ailleurs précisé.

Les autorités kurdes avaient annoncé dimanche la fuite de près de 800 proches de jihadistes étrangers du groupe Etat islamique (EI) dans ce camp de déplacés du nord de la Syrie.

Les Etats-Unis ont aussi déclaré mardi ne pas avoir "constaté à ce stade d'évasion majeure" de prisonniers de l'EI, revenant sur des affirmations du ministre américain de la Défense, Mark Esper, qui avait fait état la veille de la "libération de nombreux détenus dangereux".

Publié le 16/10/2019 10:13
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

07.

Ce discret courant souterrain qui fragilise puissamment nos démocraties

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie