En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

06.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

07.

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 14 heures 29 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 17 heures 12 sec
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 19 heures 2 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 20 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 21 heures 25 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 21 heures 28 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 21 heures 29 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 21 heures 33 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 14 heures 56 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 18 heures 47 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 20 heures 22 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 20 heures 42 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 20 heures 54 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 21 heures 27 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 21 heures 29 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 21 heures 29 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 21 heures 33 min
Paris, 14 oct 2019 (AFP) - Le gouvernement a adressé à EDF une lettre lui demandant d'évaluer l'état de la filière nucléaire et évoquant six éventuelles centrales EPR à construire, "une hypothèse de travail" qui, a-t-il assuré, ne présage "en rien des décisions" à venir concernant le secteur.

Dans cette lettre datée du 12 septembre, rendue publique par Le Monde lundi et dont l'AFP a eu une copie, les ministres de l'Economie et de la Transition écologique, Bruno Le Maire et Élisabeth Borne, demandent au PDG Jean-Bernard Lévy de travailler à une analyse des forces et faiblesses de la filière, et établissent un calendrier.

Le gouvernement fixe ainsi pour "mi-décembre 2019, une analyse des capacités de la filière nucléaire pour être en mesure de répondre à l'exécution d'un programme de construction de trois paires de réacteurs sur trois sites distincts, chaque paire étant espacée de quatre ans".

"Nous souhaitons que la filière nucléaire se mobilise pour apporter au gouvernement les éléments permettant de démontrer sa capacité à répondre à un programme de construction de nouveaux réacteurs dans des délais et des coûts impartis", ajoute le texte.

"Le gouvernement dément formellement la moindre décision en matière de construction de réacteurs nucléaires", a déclaré lundi le ministère de la Transition écologique, réagissant à la publication de ce courrier.

"Ce courrier s'inscrit dans le processus de travail qui permettra d'apporter d'ici mi-2021 tous les éléments nécessaires à une décision éclairée sur l'engagement éventuel d'un programme de construction de réacteurs nucléaires neufs de type EPR2 en France, comme annoncé dans la PPE (Programmation pluriannuelle de l'énergie, feuille de route énergétique de la France, NDLR) publiée en janvier. Il n'y a aucune nouveauté", ajoute-t-on. "Cette lettre ne présage donc en rien des décisions qui pourraient être prises après mi-2021."

- "Fuite en avant" pour Sortir du nucléaire -

"S'agissant des trois paires de deux réacteurs évoquées dans le courrier, il s'agit d'une hypothèse de travail sur la base de l'expérience que nous avons du parc historique. C'est une hypothèse, qui là encore sert à éclairer une éventuelle décision et ne présage ni de celle-ci ni du nombre de réacteurs qui pourrait être décidé", ajoute encore le ministère.

L'EPR2 est une variante à l'étude de l'EPR actuel, qui doit être plus simple et moins chère. Or l'EPR en cours de construction à Flamanville (Manche) accumule les déboires -- dernièrement des problèmes de soudure -- qui ont gonflé la facture (12,4 milliards d'euros désormais) et largement retardé son calendrier de mise en route. Dans le meilleur des cas, le combustible nucléaire sera chargé fin 2022.

Le gouvernement, qui multiplie les signes d'impatience depuis quelques mois, a commandé un audit indépendant, dont les conclusions sont attendues fin octobre.

"Nous considérons que les dérapages de coût et de calendrier ne sont pas satisfaisants et appellent des explications", a redit lundi le ministère de la Transition écologique.

Le projet de PPE pour les dix ans à venir ouvre la porte à la construction de nouveaux réacteurs. Le gouvernement souhaite disposer "d'ici mi-2021" des éléments pour décider en 2022 de lancer la construction éventuelle de nouveaux EPR afin d'anticiper le remplacement de réacteurs vieillissants.

Dans un communiqué, le Réseau Sortir du nucléaire s'est inquiété lundi soir que "sans aucune décision démocratique, le gouvernement donne à EDF une lettre de mission pour poursuivre sa fuite en avant".

A l'étranger, EDF connaît également des difficultés en Angleterre, où son énorme chantier de construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point C devrait coûter jusqu'à 3,3 milliards d'euros de plus que prévu.

cho/tq/map

AREVA

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

Publié le 14/10/2019 08:47