En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

04.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

05.

L’Europe face au dilemme biélorusse

06.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

07.

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 9 min 54 sec
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 1 heure 10 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 heure 45 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 3 heures 36 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 4 heures 13 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 5 heures 8 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 19 heures 24 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 57 min 33 sec
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 1 heure 29 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 3 heures 20 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 3 heures 56 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 4 heures 38 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 6 heures 26 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 19 heures 39 sec
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 19 heures 49 min
Wamena (Indonésie), 23 sept 2019 (AFP) - De nouvelles émeutes ont éclaté en Papouasie lundi causant la mort d'un soldat près de la ville de Jayapura, a indiqué l'armée indonésienne, tandis que plusieurs bâtiments ont été incendiés dans cette province d'Indonésie agitée par des violences depuis la mi-août.

Selon des informations d'activistes, non confirmées par les autorités, un étudiant a parallèlement été tué par balle et un autre a été blessé, également près de Jayapura.

Après des incidents racistes contre la population mélanésienne, des manifestations et des émeutes parfois meurtrières se sont succédé en Papouasie depuis le 19 août et ont aussi relancé les appels à un référendum pour l'indépendance.

Selon l'armée, le soldat tué lundi est mort d'une blessure à l'arme blanche près de Jayapura, la plus grande ville de Papouasie.

Des étudiants s'étaient rassemblés en matinée devant une université de Jayapura pour une manifestation contre le racisme. Mais des heurts ont eu lieu avec la police qui a fait des tirs de sommation pour les déplacer vers un autre site, selon un journaliste de l'AFP.

A Wamena, ville du centre montagneux de la Papouasie, le siège du département a été détruit par un incendie ainsi que d'autres bâtiments et magasins lundi matin après une manifestation, a constaté un autre journaliste de l'AFP.

Des centaines de lycéens et d'étudiants s'étaient rassemblés pour protester contre des propos racistes attribués à un enseignant sur les réseaux sociaux.

La police a démenti l'existence de ces propos racistes parlant d'une "infox".

A Wamena, "des bâtiments publics et des magasins ont été endommagés et brûlés", a confirmé le porte-parole de la police Dedi Prasetyo.

Mais "les forces de sécurité ont pris des mesures pour empêcher que les émeutes ne prennent de l'ampleur", a noté le porte-parole.

Les services internet ont été partiellement coupés dans la région, selon un journaliste de l'AFP et l'aéroport de Wamena fermé provoquant l'annulation d'une vingtaine de vols, d'après les médias locaux.

Jakarta a envoyé des milliers de policiers et militaires pour reprendre la main sur de nombreuses localités de Papouasie qui ont vu se multiplier les manifestations, certaines dégénérant en émeutes avec des bâtiments incendiés et des affrontements depuis le 19 août.

Les troubles ont débuté en réaction à des incidents racistes contre des étudiants papous à Surabaya, la deuxième plus grande ville d'Indonésie sur l'île de Java. Ils ont ensuite relancé les revendications pour un référendum sur l'indépendance.

Le bilan des violences en août a fait l'objet d'informations contradictoires. Selon les autorités, cinq civils ainsi qu'un soldat a été tué et 15 résidents ainsi que deux policiers blessés. Mais des médias locaux et des groupes séparatistes évoquent plus de victimes.

La semaine dernière, trois personnes, dont un adolescent et un jeune enfant, ont été tuées dans le district de Puncak (Papouasie occidentale) au cours d'une fusillade entre les forces armées et des séparatistes, selon l'armée.

La Papouasie connaît une rébellion indépendantiste sporadique contre le gouvernement indonésien qui a pris le contrôle de cette région riche en ressources naturelles dans les années 1960 après la colonisation néerlandaise.

La partie orientale de l'île est occupée par la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Etat indépendant depuis 1975.

Publié le 23/09/2019 12:11