En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 2 heures 6 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 5 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 7 heures 51 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 8 heures 52 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 9 heures 55 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 11 heures 26 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 11 heures 28 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 11 heures 28 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 4 heures 33 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 6 heures 20 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 8 heures 32 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 9 heures 13 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 10 heures 57 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 11 heures 26 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 11 heures 30 min
Montréal, 20 sept 2019 (AFP) - Racisme ou erreur de jeunesse ? La publication de photos montrant un jeune Justin Trudeau grimé en Noir a sérieusement écorné son image de chantre de la tolérance et de l'ouverture, mais pas forcément compromis ses chances de réélection, selon plusieurs spécialistes.

"Tant au Canada qu'à l'étranger, cette affaire a terni l'image de Justin Trudeau alors que son parti libéral avait bâti sa force sur un discours d'ouverture, de multiculturalisme et de sensibilité aux questions de diversité", analyse pour l'AFP Stéphanie Chouinard, politologue au Collège militaire royal de Kingtson. "C'est un coup très dur pour lui".

A un mois d'élections législatives indécises, le Premier ministre, au coude-à-coude avec les conservateurs dans les sondages, se serait bien passé de cette polémique qui domine la campagne depuis mercredi.

Défenseur d'un multiculturalisme hérité de son père, l'ex-Premier ministre Pierre Elliot Trudeau, le dirigeant libéral s'est retrouvé accusé de racisme après la publication de deux photos et d'une vidéo qui ont fait l'effet d'une bombe au Canada.

Sur l'une, on le voit, âgé de 29 ans, déguisé en Aladdin, le visage bruni par du maquillage, lors d'une soirée à l'école privée de Vancouver où il enseignait.

Sur une autre, il s'est grimé en Noir lors d'un spectacle de son collège où il imite le chanteur noir Harry Belafonte. Même maquillage sur une vidéo non datée diffusée jeudi par la télévision Global News, le montrant grimaçant et levant les bras, vêtu d'un jean troué et d'un t-shirt.

Les images ont fait le tour du monde. Elles ont pris une résonnance particulière aux Etats-Unis, où la question du "blackface" est particulièrement sensible. Cette pratique y est née au 19e siècle lors de spectacles pendant lesquels des Blancs se noircissaient le visage pour se moquer des Noirs.

"C'est surtout aux Etats-Unis où ça nuit à son image de héraut de la gauche centriste", relève Daniel Béland, professeur de sciences politiques à l'université McGill. En Europe, les critiques seront moins sévères, "à l'exception peut-être du Royaume-Uni", abonde Mme Chouinard.

-"Impact négatif chez les jeunes"-

Donald Trump lui-même s'est dit "surpris" par les photos de Trudeau. "J'ai été encore plus surpris quand j'ai vu le nombre de fois", a ajouté vendredi le milliardaire républicain, lui-même régulièrement accusé de racisme.

En accueillant plusieurs dizaines de milliers de réfugiés syriens, celui qui voulait "remettre le Canada sur la carte du monde" après son élection en 2015, a marqué les esprits. Il s'est nettement démarqué de son voisin américain par ses positions pro-immigration.

Mais depuis mercredi, Justin Trudeau fait acte de contrition, se confond en excuses, reconnaît qu'il a pu heurter les Canadiens souffrant de discrimination, assure le regretter profondément.

"Se repentir était la seule option", souligne Mme Chouinard. "Il aurait pu dire qu'à l'époque, la question du blackface était inconnue au Canada, mais il aurait semblé vouloir se dédouaner".

M. Trudeau, 47 ans, a assuré qu'au moment de ces photos, il ignorait le caractère raciste de ce geste, plaidant l'erreur de jeunesse. Ce qui, pour certains de ses détracteurs, dénote plus un "manque de jugement" qu'une personnalité raciste.

"Ca va lui nuire en terme d'image, mais ça reste à voir si ça aura vraiment un impact sur la course électorale", relativise Daniel Béland.

Au Canada, les réactions les plus virulentes sont venues de la partie anglophone du pays, traditionnellement plus proche des Etats-Unis.

La province francophone du Québec se montre globalement plus modérée, tant dans la tonalité des médias que dans la population interrogée par ces médias.

A l'instar de la Ligue des Noirs du Québec, une association de défense des droits de la communauté noire, qui a défendu M. Trudeau, estimant que son bilan montrait qu'il n'était pas raciste, et n'avait pas à s'excuser pour ses "blackfaces" de jeunesse.

Dès lors, difficile de prédire si la polémique peut coûter sa réélection à Justin Trudeau, s'accordent à dire experts et éditorialistes.

"Il va falloir attendre les prochains sondages, parce qu'il y a beaucoup d'enjeux dans la campagne, il y aura d'autres controverses", nuance M. Béland.

"Ca pourrait avoir un impact négatif chez les jeunes, plus sensibles aux questions d'appropriation culturelle", estime Stéphanie Chouinard.

"Les Canadiens, cependant, pardonnent volontiers, par nature. Et c'est peut-être ce qui va sauver la mise à M. Trudeau en fin de compte", conclut un éditorialiste du Globe and Mail.

Publié le 20/09/2019 08:35