En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Les lions d'Afrique menacés de disparition

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 2 heures 38 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 6 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 8 heures 24 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 9 heures 24 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 10 heures 27 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 11 heures 19 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 11 heures 49 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 11 heures 58 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 12 heures 23 sec
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 12 heures 1 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 5 heures 6 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 6 heures 52 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 9 heures 4 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 9 heures 45 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 11 heures 29 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 11 heures 58 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 11 heures 58 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 12 heures 53 sec
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 12 heures 2 min
Paris, 19 sept 2019 (AFP) - Emmanuel Macron a installé jeudi à l'Elysée une commission d'experts présidée par le pédopsychiatre Boris Cyrulnik pour réfléchir à l'amélioration de l'accompagnement des "mille premiers jours de l'enfant", une période fondatrice dans le développement des tout-petits.

"90% se joue avant trois ans, et plus on est dans un milieu difficile, plus on se retrouve à organiser difficilement ces mille premiers jours", a déclaré le chef de l'Etat en ouverture d'un temps d'échange avec les membres de la commission et des familles.

Pour Emmanuel Macron, "on ne naît pas parent, personne. Il faut répondre à l'appel de parents parfois démunis, terrorisés".

Cette commission, composée de 17 scientifiques, pédiatre, sage-femme, éducateur, pédopsychiatre, praticiens dans les champs prénatal et postnatal, est menée par Boris Cyrulnik et coprésidée par la gynécologue-obstétricienne Alexandra Benachi et la psychothérapeute Isabelle Filliozat.

D'ici fin janvier, elle devra se pencher sur l'amélioration de la prise en charge des 1.000 premiers jours, une période qui va de la conception aux deux ans de l'enfant, avec quatre priorités: la santé publique pour arriver à un "consensus" sur les conseils en les rendant accessibles à tous, l'élaboration d'un nouveau "parcours parents", actuellement plutôt axé sur la période prénatale, les congés accordés aux parents, et le fonctionnement des modes de garde, un chantier à plus long terme.

Parmi les thèmes abordés, il sera question de nutrition, d'allaitement, des enfants face aux écrans, des violences environnementales, de la place du père, du burn-out parental, de la vaccination...

Le secrétaire d'Etat à l'Enfance, Adrien Taquet, qui porte ce projet, rencontrera dans les prochains mois des familles pour "les écouter, partir de leurs besoins, leurs attentes, et leurs angoisses", a-t-il dit.

Près de huit millions de personnes ont un enfant de moins de 18 ans. Selon le gouvernement, un parent sur deux déclare ne pas s'en sortir et 25% de ceux qui assurent eux-mêmes la garde de leur enfant ne le font pas "par choix".

"L'enjeu, c'est l'épanouissement individuel dans une société plus égalitaire", a présenté Boris Cyrulnik, pour qui un enfant sur trois est aujourd'hui "mal parti". "Le plus souvent c'est dû à l'isolation de la mère, du bébé, à la violence conjugale dont on sous-estime l'impact biologique, ou la précarité sociale".

"Les parents malheureux sont mal répondants. Tout ceci est résiliable et les décisions gouvernementales seront importantes", a poursuivi le neuropsychiatre, plaidant notamment pour un meilleur congé parental.

"Tout n'est pas joué au bout de ces mille jours. Ensuite il y a la résilience, le rebond, la chance", a estimé Emmanuel Macron, disant devoir "beaucoup" à Boris Cyrulnik et ses écrits. "Mais on peut décider que tout ce qu'on va faire pour que ces mille jours se passent bien sera une oeuvre pour toute la société et pour éviter des situations irréversibles".

Le président a estimé que ce travail conduirait l'État à "investir, au sens premier du terme, et revisiter des choix d'organisation pour investir sur nos enfants". Aucun montant n'a pour le moment été évoqué.

Publié le 19/09/2019 06:43