En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 2 heures 16 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 6 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 8 heures 2 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 9 heures 2 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 10 heures 5 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 11 heures 27 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 11 heures 36 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 11 heures 38 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 11 heures 39 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 4 heures 44 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 6 heures 30 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 8 heures 42 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 9 heures 23 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 11 heures 7 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 11 heures 36 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 11 heures 36 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 11 heures 38 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 11 heures 40 min
Paris, 19 sept 2019 (AFP) - "Bande de bâtards": l'acteur et réalisateur Mathieu Kassovitz a été condamné jeudi à un total de 1.000 euros d'amende pour un tweet moquant une opération antidrogue de la police dans un hôpital de Nantes en décembre 2017.

Le tribunal correctionnel de Paris a déclaré le réalisateur du film culte "La Haine" coupable d'"injure publique" envers des fonctionnaires dépositaires de l'autorité publique, uniquement pour les propos "bande de bâtards".

Il a condamné l'acteur, dans deux jugements distincts, à une amende de 500 euros et à verser un euro de dommages et intérêts à chacun des 17 agents qui avaient porté plainte contre lui. Ceux-ci réclamaient 3.000 euros chacun.

A l'audience en mai, Mathieu Kassovitz avait défendu une simple "raillerie" face à la "vantardise" de la Sécurité publique: il avait expliqué avoir réagi à une publication de la Direction départementale de la sécurité publique de Loire-Atlantique faisant état des résultats d'une opération de sécurisation et recherche de stupéfiants à l'hôpital psychiatrique Saint-Jacques, lors de laquelle 24 policiers avaient été mobilisés et 7 grammes de résine de cannabis découverts dans la chambre d'un patient.

"Bande de bâtards. 7g !!! 24 policiers !!!!! Vous êtes une belle bande de bon à rien @Police nationale", avait tweeté Mathieu Kassovitz, s'attirant la colère de syndicats policiers.

A la barre de la 17e chambre correctionnelle, il s'était désolé de la "susceptibilité" des policiers, qu'il n'avait pas voulu "blesser".

"Moi, j'ai été éduqué beaucoup dans la rue. La +bande de bâtards+, ce n'est pas une insulte, je l'utilise aussi pour les amis", avait-il assuré.

- "Manque d'humour" -

Mathieu Kassovitz avait aussi expliqué que lui subissait "des violences policières" depuis ses 25 ans et se battait dans ses films pour prôner un "respect" mutuel entre jeunes et forces de l'ordre.

Le tribunal n'a condamné qu'une partie de ses propos: les termes "belle bande de bon à rien", "employés au regard de la disproportion apparente entre les moyens employés et le résultat de l'opération (...) ne dépassent pas les limites admissibles de la liberté d'expression dans une société démocratique", selon la décision consultée par l'AFP.

En revanche, l'expression "bande de bâtards" est "outrageante" et "marque le mépris envers les forces de l'ordre", estime le tribunal, qui ne condamne donc l'acteur que pour cette seule expression.

"Nous sommes satisfaits de la condamnation. Si M. Kassovitz a l'habitude de s'exprimer ainsi dans sa vie privée, il n'a pas à le faire en s'adressant à la police", a déclaré à l'AFP David-Olivier Reverdy, secrétaire national adjoint du syndicat Alliance, dont quelques dizaines de membres s'étaient rassemblés devant le tribunal en attendant le jugement.

De son côté, l'avocat de l'acteur, Me William Bourdon, a estimé que "s'agissant de Malotru, les policiers ont manqué d'humour en le poursuivant en justice", gratifiant son client du nom de son personnage d'espion dans la série Le Bureau des légendes.

"Le tribunal les recadre en fixant les dommages et intérêts à 1 euro chacun, alors qu'ils réclamaient au total 80.000 euros", a affirmé l'avocat, indiquant qu'il n'était "pas certain" que son client, partiellement relaxé, fasse appel.

L'acteur, volontiers polémique, voire complotiste quand il remet en cause la "version officielle" des attentats du 11 septembre 2001, avait fermé ses comptes sur les réseaux sociaux quinze jours avant le procès, jugeant que son "point de vue n'a plus d'intérêt".

Publié le 19/09/2019 05:13