En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

04.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

05.

L’Europe face au dilemme biélorusse

06.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

07.

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 25 min 20 sec
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 57 min 10 sec
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 2 heures 48 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 3 heures 24 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 4 heures 6 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 5 heures 54 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 6 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 18 heures 28 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 19 heures 17 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 38 min 7 sec
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 heure 13 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 3 heures 3 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 3 heures 41 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 4 heures 35 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 18 heures 52 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 19 heures 49 min
Uzès (France), 19 sept 2019 (AFP) - Edouard Philippe a assuré aux maires que la suppression de la taxe d'habitation n'entraînera aucune perte de ressources pour les communes, lors des Assises de l'Association des petites villes de France (APVF) réunies mercredi à Uzès (Gard).

Le dispositif de compensation permettra, selon le Premier ministre, que "pour le bloc communal il n'y ait aucune espèce de réduction du volume global de recettes dans le cadre de cette réforme".

Des simulations des conséquences pour les communes de la suppression de la taxe d'habitation seront faites et le gouvernement a fixé "une clause de revoyure à trois ans", pour en évaluer l'impact, a-t-il annoncé, répondant ainsi à des demandes de l'APVF.

"Dans 7.600 communes, dont 7.000 ont moins de 1.000 habitants, l'excédent lié au transfert de la taxe foncière à la commune est inférieur à 10.000 euros" et les communes pourront le conserver, a-t-il précisé.

La nouvelle "architecture des finances locales", après suppression de la taxe d'habitation, sera annoncée mercredi en Conseil des ministres dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020.

Autre avancée en direction des élus, un dispositif sera mis en place pour soutenir les projets portés par les petites villes et leur permettre de disposer de l'ingénierie nécessaire, comme c'est déjà le cas avec le plan "Action coeur de villes" pour les villes moyennes.

"L'acte 2 du quinquennat est celui des territoires", a affirmé Edouard Philippe en soulignant la volonté du gouvernement de "tout faire pour faciliter" l'exercice de la mission des maires et leur fournir les instruments nécessaires.

Le gouvernement, a-t-il dit, entend faire "du cousu-main", en s'adaptant à la réalité du terrain et à la diversité des territoires. "Si ça part du terrain, c'est souvent beaucoup plus adapté que si ça part du sommet", a-t-il affirmé face aux élus des petites villes (3.500 à 20/25.000 habitants).

"Il y a un changement de pied, c'est indéniable. J'ai entendu l'expression +c'est du cousu-main+, ça nous va", a estimé le président de l'APVF, Christophe Bouillon (PS) après l'intervention du Premier ministre. Il s'est également réjoui de la mise en place d'un "plan spécifique" pour la revitalisation des centres des petites villes.

Pour le président de l'APVF, le scénario retenu pour la compensation de la taxe d'habitation -transfert aux communes de la part départementale de la taxe sur le foncier bâti- est "le moins défavorable possible" pour les communes, mais doit préserver les intérêts des départements, principaux partenaires financiers des communes.

Evoquant les violences dont sont régulièrement victimes les élus, il avait demandé auparavant "qu'on soit impitoyable lorsqu'on s'attaque aux maires" et que les procédures judiciaires "aillent jusqu'au bout".

L'APVF plaide également pour une revalorisation des indemnités des maires des petites villes, "la strate la plus concernée compte-tenu de leurs responsabilités". Le projet de loi "Engagement et proximité", qui doit être débattu dans les prochaines semaines au Sénat, limite jusque là la hausse des indemnités aux élus des communes rurales, jusqu'à 3.500 habitants.

Le texte doit également assouplir les relations entre les communes et les intercommunalités, parfois très vastes, dans lesquelles souligne l'APVF, les maires "ont parfois un sentiment de dépossession".

Publié le 19/09/2019 04:49