En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 1 heure 19 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 5 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 7 heures 4 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 8 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 9 heures 7 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 10 heures 39 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 10 heures 40 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 10 heures 41 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 3 heures 46 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 5 heures 33 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 7 heures 44 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 8 heures 25 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 9 heures 52 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 10 heures 10 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 10 heures 38 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 10 heures 39 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 10 heures 41 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 10 heures 43 min
Paris, 18 sept 2019 (AFP) - Les sénateurs ont recentré sur le réemploi le dispositif contesté de consigne, prévu par le projet de loi sur l'économie circulaire, supprimant ainsi la possibilité d'une consigne pour recyclage des bouteilles en plastique.

Pour la commission de l'Aménagement du territoire et du développement durable, un tel système constituerait un "recul écologique".

La commission, réunie mardi, a en conséquence recentré le dispositif de consigne voulu par le gouvernement sur "le réemploi" et la "réutilisation", sans toutefois préciser la nature des matériaux concernés. "On ne ferme pas le champ", a indiqué la rapporteure Marta de Cidrac (LR) lors d'une conférence de presse mercredi. De fait la consigne ainsi redéfinie concernerait "surtout le verre".

Le texte "lutte contre le gaspillage et économie circulaire", porté par Brune Poirson, sera examiné à partir de mardi en séance publique par le Sénat, à majorité de droite.

Globalement, le jugement de la commission présidée par le centriste Hervé Maurey est sévère, les sénateurs regrettant l'absence de grands sujets écologiques d'un texte "abusivement présenté comme le symbole du tournant écologique du quinquennat". Tels la réduction à la source de la production de déchets, la lutte contre le suremballage et la pollution au plastique ou encore contre le gaspillage alimentaire.

Mais les critiques se concentrent sur la future consigne pour les emballages de boisson, qui concernait potentiellement dans le texte du gouvernement les bouteilles plastiques, les cannettes en métal et le verre.

Pour la commission, l'objectif européen d'un taux de collecte de 90% des bouteilles en plastique (la France est à 57%) pourrait être atteint en 2029 par la mise en oeuvre de plusieurs mesures alternatives à la consigne.

Les sénateurs souhaitent en particulier améliorer la collecte des déchets plastiques "hors foyer", par exemple la bouteille ou la barquette consommée dans un square.

Surtout, estiment-ils, la consigne pérenniserait l'usage de la bouteille en plastique à usage unique en "verdissant" son image, tout en reportant le coût sur le consommateur et les industriels des autres produits restant dans le bac jaune.

Les collectivités locales, aujourd'hui chargées de collecter ces déchets, ont pour leur part déjà exprimé leurs craintes de voir diminuer leurs revenus du fait d'une moindre vente de matières.

Lors de son audition devant les sénateurs, Brune Poirson avait souligné que la concertation sur la consigne se poursuivrait "dans les prochains mois".

La secrétaire d'État à la Transition écologique défend un texte pour "entrer dans l'économie du XXIe siècle", qui permet de "sortir de la société du gaspillage" et donne aux Français "les moyens de consommer autrement".

Il interdit ainsi la destruction des produits non alimentaires neufs, renforce le principe du pollueur-payeur et contraint de nouveaux secteurs (jouets, article de sport, de bricolage, cigarettes, lingettes, matériaux de construction) à prendre en charge le traitement de leurs déchets.

En commission, les sénateurs, qui ont en mémoire le décès du maire de Signes, ont prévu un renforcement du pouvoir de police des élus pour lutter contre les dépôts sauvages de déchets.

Publié le 18/09/2019 01:04