En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

04.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

05.

L’Europe face au dilemme biélorusse

06.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

07.

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 19 min 44 sec
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 51 min 34 sec
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 2 heures 42 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 3 heures 18 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 4 heures 1 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 5 heures 48 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 6 heures 19 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 18 heures 22 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 19 heures 11 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 32 min 31 sec
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 heure 7 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 2 heures 58 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 3 heures 36 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 6 heures 33 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 18 heures 46 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 19 heures 44 min
Strasbourg, 18 sept 2019 (AFP) - Le "risque" d'une sortie du Royaume-Uni de l'UE sans accord "reste très réel", a averti mercredi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, à six semaines de la date prévue du Brexit.

"Ce sera peut être le choix du Royaume-Uni, mais jamais le choix de l'UE", a dit M. Juncker dans l'hémicycle du Parlement européen à Strasbourg, deux jours après une rencontre infructueuse avec le Premier ministre britannique Boris Johnson à Luxembourg.

Qualifiant néanmoins ces entretiens de lundi, auxquels avait participé également le négociateur de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, d'"amicaux" et "constructifs", M. Juncker a affirmé: "il n'est pas sûr que nous réussirons à trouver des solutions, mais nous devons essayer".

"Il ne s'agit certainement pas de faire semblant de négocier", a prévenu le Français Barnier, une critique voilée qui pourrait viser Boris Johnson, accusé dans son pays de manquer de sérieux dans les négociations.

Dimanche, le Premier ministre britannique avait fait état d'"énormes progrès" alors que selon l'UE, il n'y a toujours pas de propositions concrètes sur la table de la part du Royaume-Uni pour faire avancer les négociations.

Dans "cette extraordinaire et complexe négociation (...) il est de notre responsabilité de poursuivre ce processus avec de la détermination, avec de la sincérité", a ajouté M. Barnier qui s'exprimait juste après M. Juncker.

La question irlandaise reste le principal point de blocage des discussions. Londres veut la suppression du "backstop" ou filet de sécurité, la clause de sauvegarde prévue pour empêcher le retour d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord, province britannique, et la république d'Irlande.

Ce dispositif prévoit de garder le Royaume-Uni dans un "territoire douanier unique" à défaut d'autre solution. Mais jusqu'à présent, Londres n'a pas pas présenté de solutions alternatives satisfaisantes pour les Européens.

"Le nouveau gouvernement britannique (...) a souligné les aspects du filet de sécurité qu'il n'aime pas. Ce n'est pas suffisant pour parvenir à une solution", a constaté M. Barnier.

"Nous avons besoin d'une solution juridiquement opérationnelle dans l'accord de retrait qui répond pleinement à chacun des problèmes, aborde chacun des risques", a ajouté le Français.

Publié le 18/09/2019 10:24